GÉOTOURISME

 

 

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le tourisme en France

Le tourisme dans le Monde

L'historique du tourisme

Le dictionnaire  

La bibliographie

Les lexiques

Les annales

Le référentiel  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2015  

 

Les études de cas

La méthodologie de l'étude de cas

Les licences professionnelles

Pourquoi un site ?  

 

 

 
 

   Pourquoi un site ?
 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiel
  Bibliographies

             L'EXPLOSION DU TOURISME DEPUIS 1950 ...

"Tourism is a sector with a unique resurgence capacity and an immense potential in terms of employment creation and sustainability" Taleb Rifai, Secrétaire général, OMT, 2008.

L'explosion du Tourisme, depuis 1950, est un des faits les plus marquants de l'époque contemporaine. En 40 ans, de 1960 à 2000, le nombre de touristes internationaux a été multiplié par 10 : 70 millions en 1960, 165 millions en 1970, 700 millions en 2000. De 2005 à 2008 les arrivées sont passées de 803 millions à 925 millions ! L'accroissement des recettes  (en milliards de dollars) a été encore plus spectaculaire: 7 milliards de dollars en 1960, 475 milliards de dollars en 2000, 680 milliards de dollars en 2005, 742 milliards de dollars en 2006. En 2007 les recettes du tourisme international atteignaient 856 milliards de dollars et 944 milliards de dollars en 2008.

En 2009 Les arrivées de touristes internationaux au niveau mondial ont diminué de 4,3 % pour se chiffrer à 880 millions. « La crise économique mondiale, à laquelle s'est ajoutée l'incertitude liée à la pandémie de grippe A(H1N1), ont fait de 2009 l'une des années les plus difficiles pour le secteur du tourisme » a déclaré le Secrétaire général de l'OMT, Taleb Rifai. L'Europe a particulièrement souffert. Les arrivées de touristes y ont reculé de 6 % en 2009, après un premier semestre particulièrement difficile (- 10 %). Les destinations d'Europe centrale, orientale et du Nord ont été particulièrement touchées, l'Europe occidentale, méridionale et méditerranéenne enregistrant des résultats relativement meilleurs. En 2009, l'un des pays européens les plus touchés par la crise du tourisme mondial aura été l'Espagne qui a enregistré une baisse de 8,9% des arrivées de touristes (52 millions de touristes), la plus forte baisse jamais enregistrée en douze ans. L'exercice 2009 aurait été encore pire pour le tourisme espagnol s'il n'avait pas été sauvé par le tourisme intérieur qui a compensé en partie les fortes pertes de touristes étrangers. Le continent américain a enregistré une baisse de 5 % des arrivés, mais la croissance a repris aux Caraïbes au cours des quatre derniers mois de 2009. L'Asie et le Pacifique (-2 %) ont redémarré de façon spectaculaire. Si les arrivées ont baissé de 7 % entre janvier et juin 2009, une croissance de 3 % a été constatée au cours du second semestre, qui rend compte de l'amélioration des résultats et des perspectives économiques de la région. L'Afrique (+5 %) a enregistré de bons résultats, en particulier les destinations subsahariennes.

Le tourisme mondial a connu une forte reprise en 2010 avec une hausse de 6,7% des arrivées de touristes internationaux (Les précisions de l'O.M.T. tablaient sur une croissance de 5 à 6%), soit 935 millions d'arrivées contre 920 à 930 millions prévus initialement. Le tourisme mondial a dépassé ses chiffres d'avant la crise (913 millions en 2008). L'Asie a été la première région à récupérer avec 204 millions d'arrivées (soit une croissance de 13%). L'Afrique qui avait été la seule zone dans le vert en 2008, a enregistré une hausse de 6%.Le Moyen-Orient affiche une croissance de 14%, la zone Amérique 8% et l'Europe 3%. Le tourisme a profité de "méga-événements": l'Exposition universelle de Shanghai, le Mondial de football en Afrique du sud, les J.O. d'hiver au Canada et les jeux du Commonwealth en Inde. "Une fois de plus le tourisme a montré qu'il est un secteur très résistant" (Taleb Rifai, janvier 2011) .

Les arrivées de touristes internationaux ont grimpé de 5% en 2013, atteignant le chiffre record de 1 087 millions. Malgré les défis économiques mondiaux, les résultats du tourisme international ont largement dépassé les attentes puisque 52 millions de touristes supplémentaires ont parcouru le monde en 2013.« L’exercice 2013 aura été une excellente année pour le tourisme international » a affirmé le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, avant d’ajouter : « Le secteur du tourisme a montré à quel point il était capable de s’adapter aux évolutions des marchés, de dynamiser la croissance et de créer des emplois dans le monde entier, malgré des défis économiques et géopolitiques persistants. D’ailleurs, pour de nombreuses économies, le tourisme a été l’une des rares industries à apporter des nouvelles positives ».

Le nombre de touristes internationaux s’est élevé à 1 milliard 138 millions en 2014, soit 51 millions de plus qu’en 2013. Cette hausse de 4,7 % traduit pour la cinquième année consécutive une croissance supérieure à la moyenne depuis la crise économique de 2009.« Ces dernières années, le tourisme s’est avéré être une activité économique étonnamment forte et résiliente et un secteur apportant une contribution essentielle à la reprise économique, générant des milliards de dollars de recettes d’exportation et créant des millions d’emplois. Cela s’est vérifié pour de multiples destinations à travers le monde, et tout particulièrement en Europe, région qui peine à se remettre de l’une des périodes économiques les plus sombres de son histoire », a déclaré le Secrétaire général de l’OMT, Taleb Rifai, lors de l’ouverture à Madrid du Forum d’Espagne sur le tourisme mondial.

La croissance des recettes du tourisme international pour 2014 aura probablement suivi de près celle des arrivées (Les chiffres des recettes du tourisme international pour 2014 seront publiés en avril 2015). En 2013, les recettes du tourisme international ont atteint 1 197 milliards de dollars, soit 230 milliards de plus qu’en 2008, année qui avait précédé le début de la crise.« Pour 2015, nous prévoyons une poursuite de la demande à mesure que s’améliore la situation de l’économie mondiale, même si de nombreux défis pointent encore à l’horizon. L’aspect positif, c’est que le cours du pétrole est tombé à un niveau jamais observé depuis 2009. Cela va faire baisser les coûts du transport et stimuler la croissance économique en augmentant le pouvoir d’achat et la demande des ménages dans les pays importateurs de pétrole. Cependant, cela risque aussi d’avoir des répercussions négatives sur certains pays exportateurs de pétrole qui constituent désormais d’importants marchés émetteurs de tourisme », a ajouté M. Rifai.

"Le Tourisme figure manifestement parmi les phénomènes économiques et sociaux les plus remarquables du siècle qui s'achève. Il ne fait aucun doute qu'il conservera cette place dans le siècle qui vient. (...) Dans la plupart des pays, le Tourisme fait désormais partie des secteurs de l'économie les plus dynamiques et dont la progression est la plus rapide"(Organisation Mondiale du Tourisme (O.M.T), 2000.-Faits saillants 2000, 2ème édition, août 2000, O. M. T édit., Madrid, 28 p., p. 1 )

(...) d'ici à 2020 le nombre d'arrivées de touristes internationaux dans le Monde s'élèvera à 1561 millions, les dépenses correspondantes atteignant  plus de 2000 milliards  d'euros. Ces chiffres représentent une croissance moyenne annuelle respectivement de 4,1 et 6,7  pour cent, soit une progression très supérieure au taux de croissance mondial prévu (3 pour cent par an maximum). L'importance  considérable  de ces chiffres  ne doit pas nous empêcher de voir que le tourisme international présente encore un fort potentiel. (...) la part de la population mondiale engagée dans le Tourisme  est estimée à tout juste 3,5 pour cent  (...). Autrement dit, l'industrie en est encore à ses débuts " (Organisation Mondiale du Tourisme, 1999.-Tourisme, horizon 2020, résumé (édition mise à jour), décembre 1999, 48 p., p.3 .)

(...)

Ce site, consacré à la géographie du Tourisme et à l'aménagement touristique, est né d'un enseignement. Il en conserve l'esprit. Conçu comme un instrument de travail s'adressant aux étudiants des classes préparatoires aux B.T.S Tourisme, il tente de proposer une approche originale du phénomène touristique en France et dans le Monde fondée sur le traitement de thèmes et sur la réflexion problématique ..... ( suite ... )

 

 

 

 

Mot exact résultats par page
Powered by X-Recherche

 

 

 

Page  en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 

 

 


Accueil  |  Pourquoi un site ?  | Historique du tourisme |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme | La bibliographie | L'examen | Les cours en ligne


 


 


         Cette page a été mise à jour le 22/08/15.

 

        Copyright © 2007 by KEROURIO