GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Le référentiel  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2015  

 

 

Le tourisme dans le Monde

Le bassin méditerranéen

  L'Espagne
  L'Italie
  La Croatie
  La Grèce
  La Turquie
  L'Égypte
  La Tunisie
  Le Maroc
 

Les croisières en Méditerranée

L'Europe du Nord
  Les pays scandinaves

L'Afrique subsaharienne

Les îles tropicales

  L'espace caraïbe
  Cuba
  Les Seychelles
  Les Maldives
  Les îles du Pacifique
  Les Galápagos
Les Amériques
  Les États-unis
  Le Mexique
  Le Costa Rica
  Le Pérou
  L'Amérique du sud

L'Asie

  L'Inde
  Le Népal
  L'Asie du sud-est
 Le Vietnam
  Fiche signalétique
  Les sites du Patrimoine mondial
  La Thaïlande
  L'Indonésie
  Singapour
  La Chine

Les régions polaires

 

L'Arctique et l'Antarctique

Le Tourisme et les risques
  Le Tourisme et le Terrorisme
 

Le Tourisme et les maladies

 

Le Tourisme sexuel

Les nouveaux tourismes

  Le Tourisme spatial
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiel
  Bibliographies

                                           

  Le Tourisme au Viêt-Nam

             
 

 

Superficie : 331690 km2
Décalage horaire :+7h
Capitale : Hanoi
Langues parlées : Vietnamien, chinois, anglais
Population : 79526050
Densité : 244 hab./km2
Population urbaine : 24,5%
Constitution : République populaire. Parti unique  ( Constitution du 15 avril 1992 )
Monnaie : dong  (=100 xu)
Nombre de touristes : 1599000
 

 

 

Le pays se caractérise par son extrême étirement .Il affecte la forme d’une longue lanière méridienne ayant la forme générale d’un «  S » ouvert sur l’Océan Pacifique .Dans sa partie la plus large le pays  n’atteint que 500 kilomètres  ( au nord de Lai Chau à Mong Cai) et dans sa partie la plus étroite  moins de 50 kilomètres  ( Qang Binh à la frontière avec le Laos ).

 

Le Viêt-Nam constitue le rebord oriental de la péninsule indochinoise. Il fait partie avec la Chine, la Corée et le Japon de l’Asie blanche, celle où l’on écrit avec des idéogrammes. Le pays est tout en longueur: plus de 1600 kilomètres du nord au sud. Sa largeur, variable, se réduit à une cinquantaine de kilomètres dans le centre du pays et elle se réduit même à quelques kilomètres si l’on ne considère que le Viêt-Nam utile, celui de la plaine où vit l’immense majorité de la population. Deux renflements caractéristiques forment les extrémités méridionale et septentrionale du pays : le delta du Fleuve rouge et les régions montagneuses du nord et l’immense delta du Mékong au sud. Le Viêt-Nam est un pays tropical à la latitude du Hoggar, de l’Algérie et de Lagos, capitale du Nigeria. Le pays est traditionnellement divisé en trois régions: le Bacbô (la région du nord)  qui recouvre la haute région et le delta du Fleuve rouge  jusqu’à la province de Ngê-Tinh ; le Trung-Bô ( la région du centre ) qui s’étend au delà de cette province jusqu’à la limite sud de la cordillère annamitique ; le Nam-bô (la région du sud ) qui correspond à la vaste plaine façonnée par les alluvions du Mékong .Les deux premières régions ne sont que des entités historiques, la troisième correspond à une entité géographique et historique . 

L'image traditionnelle du paysan cultivant ses rizières ne rend compte que d’une partie de la réalité  car montagnes et hauts plateaux occupent près des deux tiers du territoire vietnamien. Plateaux, collines et montagnes  occupent près de 80 % de la superficie du pays. Ils couvrent la plus grande partie du pays  depuis la frontière chinoise jusqu’à la limite sud du Trung-bô, c’est à dire à une centaine de kilomètres  au nord de Saigon. Cette masse montagneuse est d’altitude modérée ( 12,5% de sa superficie seulement dépassent 1000 mètres d’altitude ).Le sommet le plus élevé, le Phan Si Pan, culmine à 3142 mètres. Cette zone montagneuse est limitée au sud par le Fleuve Rouge  qui coule selon un axe nord-ouest/sud-est.  

Le climat 

 

Le milieu bioclimatique est conditionné essentiellement par la latitude du pays et sa situation dans l’aire des moussons. Les différences d’altitude peuvent  déterminer des climats très différents. En latitude le Viêt-nam est entièrement compris  entre le Tropique du Cancer et le 8°N. Il s’ensuit qu’il est caractérisé dans son ensemble par un climat chaud, mais l’allongement du territoire dans le sens nord-sud  se traduit par des différences régionales dans le régime des températures et la distribution des pluies .Le régime des moussons qui affecte le pays est semblable aux autres régimes de l’Asie du sud-est : il est caractérisé par un renversement saisonnier des grands flux atmosphériques .En janvier lorsque les hautes pressions sont installées sur l’Asie centrale il s’ensuit un flux d’air arctique froid et sec qui se réchauffe  progressivement aux latitudes méridionales, c’est la mousson d’hiver .En juillet le centre de l’Asie surchauffé devient une aire de basses pressions , le flux atmosphérique de juillet suit donc une direction sud nord , traversant une grande largeur d’océan, ce flux devient chaud et humide et réalise sur la péninsule indochinoise les conditions d’une saison pluvieuse. Des cyclones tropicaux se formant sur l’océan affecte toute la zone  et comme ils se déplacent toujours d’est en ouest, ils affectent obligatoirement les rivages du Viêt-nam. L’altitude joue aussi un rôle considérable dans le climat. Les plaines littorales sont adossées à la cordillère annamitique : cette situation provoque pendant la mousson d’été une ascendance de l’air humide et par conséquent des condensations et des pluies . Il s’ensuit que toute la zone des plaines et des versants orientés vers la côte reçoit de fortes pluies. Les plateaux et les montagnes, en raison de leur altitude, sont aussi abondamment arrosés, mais ont un climat plus frais . 

 

Population et peuplement  

 

Le Viêt-Nam avec 79,5 millions d’habitants  ( 39 millions en 1969 ) est le pays le plus peuplé de la péninsule indochinoise .Les vietnamiens sont issus des Yue, une population issue de la basse vallée du Yang-tseu-kiang et chassée par les chinois vers le Ive siècle avant J.C et contraints d’immigrer le long du littoral pour atteindre le delta du Fleuve Rouge au Tonkin où ils fusionnèrent avec des populations mélano indonésiennes. Le Tonkin devint le berceau du peuple vietnamien. Les vietnamiens forment aujourd’hui 87% de la population du pays .Le pays abrite aussi quelques milliers de Cham , un peuple d’affinités indonésiennes  qui avait constitué un royaume, le Champa, au IIe siècle après J.C dans le Viêt-Nam central. Vaincus au XVe siècle par les vietnamiens, les Cham massacrés ou assimilés ont quasiment disparu .Le pays compte aussi un grand nombre de chinois  car le Tonkin était un état vassal de la Chine dès le IIe siècle après .J.C  et fut même intégré à l’empire chinois au Moyen-âge. Mais c’est surtout aux XIXe et XXe siècles que s’est produite la grande vague d’immigration chinoise. La plupart des chinois vivent en Cochinchine. Quant au peuplement des montagnes, il est très différent de celui des plaines .Le haut pays est occupé par des ethnies diverses, les unes proto indochinoises, les autres d’arrivée plus tardive : les Thaï, les Man, les Méo, …  

 

 

 


  

IIIe siècle avant J.C : fondation du royaume d’Au-Lac 

221 : premières campagnes chinoises en pays viêt 

207 : Trieu Dâ fonde le Nam Vêt et établit sa capitale à Phieng-Ngu ( Près de canton ) 

111 : Le Nâm-Viêt est intégré à l’empire chinois  et devient la province du Giao-Chi 

43 : L’empereur Kouang Wou pacifie le Giao Chi 

264 : Les deux  Kuang et le Giao Chi sont séparés  

256-589 : En Chine période des six dynasties 

IIIe –IVe siècles : nombreuses attaques du royaume du Lam Ap 

544 : Révolte de Ly Bon contre la domination chinoise 

589 : révolte de Ly Xuan contre la domination chinoise  

618 : début de la dynastie chinoise des Tang 

679 : création par la Chine du protectorat général d’Annam 

863 : occupation du protectorat par le Nan Tchao 

906 : Rébellion de Khuc Thua Du  

907 : fin de la dynastie chinoise des Tang 

939 : Ngo Quyen défait le royaume de Nan han .Date traditionnelle de l’indépendance viêt . 

944 : mort de Ngo Quyen 

968 : Dinh Bo Linh se proclame empereur et fonde le Dai Viêt 

1009 : dynastie des Ly 

1009-1028 : règne de Ly Thai To 

1010 : La capitale est transférée à Thang Long ( Hanoi )

1075 : Guerre contre la Chine  

1128-1138 : invasions khmères  

1225 : début de la dynastie des Tran 

1225-1258 : Règne de Thaï Tong  

1257 : Attaque du Dai-Viêt par les mongols 

1280 : dynastie mongole en Chine  

1282-1283 : invasion mongole  

1287-1288 : nouvelle invasion mongole  

1307 : acquisitions territoriales viêt au Champa 

1396 : la capitale est transférée à Tay Do  

1406 : invasion chinoise ( dynastie des Ming )  

1418 : début de la guerre d’indépendance menée par Lê Loi  

1427 : les armées chinoises évacuent le Dai-Viêt 

1428 : Lé Loi se fait proclamer empereur sous le nom  de Lê Thai To .La capitale est transférée à Dong Kinh. Début de la dynastie des Lê . 

1433 : mort de Lê Thai to 

1460-1497 :  Règne de Lê Thang Tong  

1471 : occupation de Vijâya par les Viêt 

1527 : Mac Dang Dung usurpe le pouvoir 

1493 : la dynastie des Lê recouvre le pouvoir 

1599 : Trinh Tung devient Vuong ( seigneur ) dans le nord

1627 : début des hostilités entre Trinh et Nguyen 

1672-1673 : fin des hostilités entre Trinh et Nguyen 

1693 : annexion par le dai-Viêt de ce qui reste du Champa 

1698 : le Bas-Cambodge  ( Cochinchine ) devient province  viêt 

XVIIe siècle : apparition des premiers européens au Dai-Viêt 

1711 : révolte des Tay Son  

1789 : défaite chinoise  

1802 : Nguyen Anh se proclame empereur sous le nom de de Giça Long (1802-1820) 

1804 : Le Dai-Viêt s’appelle désormais Viêt-Nam 

1820-1841 : révolte des Ming Mang 

1841-1847 : règne de Thieu Tri 

1842-1847 : premières démonstrations navales françaises au Viêt-Nam 

1847-1883 : règne de Tu Duc  

1859 : débarquement français à Saigon 

1861 : occupation de la région de Saigon 

1862 :premier traité franco-vietnamien 

1867 : occupation par la France des nouvelles provinces cochinchinoises  

1872 : occupation de Hanoi par Francis Garnier  

1874 : nouveau traité franco-vietnamien 

1882 : réoccupation de Hanoi 

1883 :offensive française au Tonkin , nouveau traité franco-vietnamien 

1884 : Annam et Tonkin deviennent protectorat français  

1884-1885 : guerre franco-chinoise  

1887 : création de l’Union indochinoise

1887-1892 :Paul Doumer est gouverneur général d’Indochine  

1920 : création d’une chambre consultative en Annam 

1923 : création du parti constitutionnaliste à Saigon 

1925 : création d’une chambre des représentants des peuples du Tonkin et de l’Annam 

1927 : création à Hanoi du Parti national du Viêt-nam 

1930 : soulèvement de la garnison de Yen bai .création du parti communiste  indochinois .

1940 : arrivée des premières missions militaires japonaises au Viêt-nam 

1941 : création du Viêt-Minh 

9 mars 1945 : les japonais se substituent aux français au Viêt-Nam 

Août 1945 : capitulation japonaise  

2 septembre 1945 : le Viêt- minh proclame l’indépendance du Viêt-nam et la fondation de la république démocratique  

Mars 1946 : accord Sainteny- Ho Chi Minh 

Juin 1948 : accord de la baie d’Along  

1949-1950 : insurrection du Viêt-Minh qui se transforme en véritable guerre grâce au soutien chinois 

1951-1952 : contre-offensive du général de Lattre de Tassigny  

1954 : accords de Genève  

1954-1963 : Gouvernement de Ngo Dinh Diem 

1956 : première constitution sud vietnamienne 

1960 : Constitution nord vietnamienne : le Lao Dong appelle à la libération du sud, création du F.N.L 

1961 : création de l’armée de libération 

1963 : assassinat du président Ngo Dinh Diem 

Août 1964 : incident du golfe du Tonkin 

1965 : début des bombardements systématiques du nord Viêt-nam 

1968 : offensive du Têt; fin des bombardements du nord Viêt-nam; ouverture des négociations de Paris  

1969 : premiers retraits américains ; création du gouvernement révolutionnaire provisoire ; mort du président Hô Chi Minh.

 

 

 

 

L’histoire du Tourisme au Viêt-Nam est fortement liée à l’histoire politique du pays sur le dernier siècle. Une première phase de développement touristique, limité, survint, durant la période  de la domination coloniale française. Elle était basée sur la chasse des animaux sauvages et sur l’observation des modes de vie des populations indigènes des hautes terres. L’invasion japonaise et les revendications nationalistes vietnamiennes entraînèrent la disparition du tourisme durant la Seconde Guerre mondiale et dans les années qui suivirent le conflit. La partition nord-sud de 1954 et la guerre marquèrent un coup d’arrêt du tourisme jusque  au milieu des années 1980. Après la réunification de 1975 le Vietnam continua d’être coupé des flux touristiques générés par les pays non communistes, mais comme membre du COMECON le Viêt-Nam reçut un grand nombre de visiteurs  originaires des pays du bloc soviétique. Cependant le faible pouvoir d’achat de ces touristes explique les infrastructures d’accueil restèrent austères et vétustes. 

Le Vietnam a été longtemps associé à l'image d'un pays en guerre et peu ouvert sur le monde extérieur. Un tournant majeur dans l’histoire du tourisme vietnamien survint avec le 6ème congrès du parti en 1986. L’ouverture du pays se traduisit par une augmentation significative des flux touristiques qui passèrent de 250000 touristes (1990) à 440000 en 1992  et 1018862  en 1995. En 1990 le gouvernement décréta l’année «Visite du Viêt-Nam»  (Visit Vietnam Year), son succès fut limité mais elle marqua le retour du pays sur la scène touristique internationale. En 1995 le nombre de visiteurs internationaux  s’élevait à 1,3 million (générant 540 millions de dollars de recettes). Taiwan et le Japon envoyaient les contingents les plus nombreux de touristes dans les années 1990 (1995 : Taiwan : 224127 et Japon : 119540), les touristes français dominaient le marché européen (1995 : 118044) .En 1998 les français formaient le contingent le plus nombreux de touristes étrangers à Hanoi  (16%) tandis qu’à Ho Chi Minh ville les visiteurs taïwanais formaient 45% des flux. Un nombre important de touristes viennent d’Australie, de la communauté européenne (France exclu) et d’autres pays de l’Asie orientale et de l’Asie du sud-est. En 2001 le Viêt-Nam a reçu 1599000 touristes (6ème destination touristique de l’Asie du sud-est). Aujourd’hui  le tourisme au Viêt Nam constitue un secteur majeur  de l'économie du Viêt Nam moderne. En 2004, le Viêt Nam a reçu 2.9 millions d'arrivées internationales, 2.4 millions de plus que l'année précédente. La croissance annuelle a représentée un fort rebond depuis un léger déclin en 2003 attribuable à l'épidémie de pneumonie atypique en Asie. De 1999 à 2004, le tourisme a augmenté de 63%. En 2004, la plupart des visiteurs provenait de Chine avec 27% des entrées, de 8 à 9% venait des États-Unis, du Japon et de la Corée du Sud. En 2005, le Vietnam a accueilli 3,4 millions de touristes, soit une hausse de 17% par rapport à 2004 (2,9 millions).  Le Viêt Nam a reçu  3,5 millions en 2006 et 4 253 740 millions en 2008. Le gouvernement vietnamien évalue à 8,7 millions le nombre de touristes en 2010 .Les flux touristiques vers le Vietnam restent relativement modestes par rapport à d’autres pays du sud-est asiatique (Thaïlande : 10, 1 millions ; Singapour : 6,7 millions; Indonésie: 5,1 millions, … ). En 2006 le Conseil mondial du tourisme et des voyages (WTTC en abréviation anglaise), forum réunissant les 100 géants du tourisme et du voyage dans le monde En coordination avec Oxford Economic Forecasting,  a dévoilé la liste des pays ayant enregistré les plus fortes hausses de fréquentation touristique. Le Vietnam se classe en 6e position d'un palmarès dominé par le Monténégro (+ 10,2%) pour la 3e année consécutive. Il est suivi de la Chine ( 8,7%) et de l'Inde (8%). Du 4e au 10e rang, on trouve la Roumanie (7,9%), la Croatie (7,6%), le Vietnam (7,5%), la Lettonie (7,3%), les Maldives (7,2%), l'Albanie( 7% ) et le Cambodge (7%).

De 2001 à 2010, le nombre de touristes internationaux au Vietnam s’est accru de 8,91% en moyenne annuelle. 

En 2008, le Vietnam avait accueilli près de 4 millions de touristes étrangers. L’apparition d’une classe moyenne vietnamienne avait également permis le développement d’un tourisme national (plus de 15 millions de vietnamiens qui ont voyagé dans leur pays ).

 

 

 

 

En 2009 le Vietnam a accueilli 3,772 millions de touristes étrangers, soit un recul de 10,9%  Cette baisse de la fréquentation est notamment due à l’impact de la crise économique mondiale et de la propagation de la grippe A (H1N1).Malgré la récession économique mondiale, le tourisme national a contribué de 13,1% au PIB national (Produit intérieur brut) et son rythme de croissance a doublé celui du PIB.

 

En 2010 le Vietnam a accueilli 5.049.855 visiteurs étrangers, soit une augmentation de 34,8% par rapport à la même période de 2009. L’Administration Nationale du Tourisme du Vietnam (ANT) est en train de travailler sur une stratégie de développement du tourisme pour la période 2011-2020 et vision 2030. Afin de développer ce secteur, une attention particulière va être prêtée au développement du tourisme maritime en s’appuyant sur les sites phares : baies de Ha Long (Nord), Nha Trang (Centre), station balnéaire de Dà Nang ou encore grotte de Phong Nha Ke Bàng (Centre).

En 2010 le Vietnam figurait  au 5e rang des pays de l'ASEAN concernant l'accueil des touristes étrangers, après la Malaisie, la Thaïlande, Singapour et l'Indonésie. Il se fixait l'objectif de dépasser l'Indonésie pour occuper la 4e place.

En 2012 le Vietnam a reçu 6,84 millions de touristes internationaux, soit une croissance de 13% par rapport à 2011 (6 millions de touristes internationaux en 2011 et 2,1 millions en 2000 ). L’industrie du tourisme a pesé 7,68 milliards USD en 2012, selon l’Agence Nationale du Tourisme du Vietnam, et le Gouvernement a engagé un plan d’investissement jusqu’en 2030 d’un montant de 94,2 milliards USD pour remettre les infrastructures à niveau, former du personnel, protéger l’Environnement et doter le Vietnam d’une industrie plus compétitive.  Les chiffres de 2012 traduisent par ailleurs un net rebond après le déclin de l’activité touristique consécutif à la grande récession de 2008. Si la majorité des touristes proviennent d’Etats occidentaux (Etats-Unis, France, Royaume-Uni et Allemagne en tête), le tourisme régional (Asie-Pacifique) progresse de plus en plus vite. La majorité des touristes asiatiques qui choisissent le Vietnam comme destination proviennent de la Chine. Leur taux d’effectif avoisine en moyenne les 27%. Au-delà des Japonais et Sud-coréens dont le niveau de vie est comparable, voire supérieur, à celui des Occidentaux, les touristes thaïlandais, malaisiens ou laotiens sont de plus en plus nombreux.

L'origine des touristes internationaux au Vietnam en 2014

Le Vietnam a attiré plus de 7,8 millions de touristes étrangers en 2014, soit une augmentation de 4% par rapport à 2013. En 2015, le pays visait les 8,5 millions de visiteurs et 41,5 millions de d’autochtones. Le chiffre d’affaires du secteur devrait avoisiner les 290.000 milliards de dôngs , en hausse de 15% en comparaison avec 2013. Quelques 650.000 nouveaux emplois vont être créés. Pour atteindre ces objectifs, le secteur s’est doté d’un plan d’action concret pour combler les lacunes liées à la formation du personnel et aux activités de promotion, notamment.

En 2015, 7,9 millions de touristes étrangers se sont rendus au pays, soit une légère croissance par rapport à 2014. Le secteur touristique a enregistré une recette totale de 337.830 Mds de dôngs (15,4 Mds USD), soit un record absolu. Le Vietnam a annoncé en juin 2015 que les ressortissants français, mais aussi allemands, britanniques, italiens et espagnols, seront exemptés de visas pour un séjour n'excédant pas 15 jours. Cette décision a eu l'effet escompté. D'après l'Association vietnamienne du tourisme, le nombre d'arrivées de Français, Britanniques, Allemands, Espagnols et Italiens a augmenté entre 60 à 70%, et même de 25% à 30% rien qu'à Ho Chi Minh-Ville. La prolongation de l'exemption de visa pour les ressortissants des cinq pays européens alimente les débats, d'autant que les pays voisins du Vietnam permettent déjà aux touristes de ne pas s'acquitter d'un visa, comme à Singapour, en Thaïlande ou en Malaisie. Des voyagistes ont demandé au gouvernement d'allonger l'exemption de visa à trente jours au lieu de quinze, et de permettre à d'autres touristes étrangers d'en profiter.

Le Vietnam compte accueillir 8,5 millions de visiteurs étrangers et 60 millions de voyageurs nationaux, pour un total de 16,8 Mds USD de chiffre d'affaires en 2016, selon l'Administration Nationale du Tourisme du Vietnam. Environ 4,7 millions de touristes étrangers sont venus au Vietnam au cours du premier semestre 2016, soit une hausse de 21,3% sur un an. En 2016, l’Administration nationale du tourisme (ANT) continue de lancer des programmes de promotion, en particulier dans les pays européens concernés par l’exemption de visa.

Le Tourisme revêt une importance économique considérable depuis que le gouvernement vietnamien a libéralisé le commerce dans le cadre de la stratégie du " Doi Moi". La stratégie  du « Doi Moi » (« Changer pour faire du neuf») fut mise en place par le VIe Congrès du Parti en décembre 1986. Elle marque officiellement l’ouverture économique du Viêt-nam. L’économie de marché fut  reconnue, le commerce réhabilité. Cette politique avait d’abord pour objectif de subvenir aux besoins intérieurs  tout en perpétuant le pouvoir de la «nomenklatura » des fonctionnaires et des cadres. Elle fut surtout rendue possible par la levée de l‘embargo américain. Les sociétés étrangères s’implantèrent alors massivement dans le pays . A partir de 1992 des compagnies privées furent autorisées à opérer dans le tourisme national et quelques compagnies outre-mer obtinrent des licences de tour-opérateur pour une durée de trois ans. La même année, les restrictions sur l’obtention des visas furent levées . En décembre 1993 un système de licence hôtelier fut établi et en 1995 un système de classification des hôtels fut mis en place. L'accession du Vietnam à l'OMC en 2007 a accéléré l'ouverture du pays et catalysé le développement touristique. Les pouvoirs publics, la société civile et les investisseurs privés ont définitivement pris conscience de l'énorme potentiel de développement touristique du pays. En 1994 la contribution du Tourisme au produit national brut s’élevait à 3,5% , elle passa à 4,4% en 1995 et on prédit 12% en 2010. Le Vietnam qui occupait le 8e rang des destinations touristiques du sud-est asiatique en 1997 passa au 6e rang en 2001. En 1995 le Tourisme avait créé 205400 emplois  et bon estime que le tourisme générera 341400 emplois en 2010.

Le tourisme demeure l’un des secteurs qui contribuent énormément au développement de l’économie vietnamienne. En moins de dix ans, soit de 1999 à 2004, le tourisme au Vietnam s’est accru de 63%.

La répartition hôtelière au Vietnam n’est pas homogène : alors que certaines zones (Mékong et Extrême-nord du Vietnam) accusent d’une véritable saturation en matière de parc hôtelier, a contrario, certaines zones sont encore bien peu développées dans ce domaine. En cause notamment un aménagement du territoire toujours lacunaire, et notamment en milieu rural (à titre d’exemple, de 3 heures pour un déplacement Hanoi / Haiphong sur une distance de 100 km à 35 heures de train entre Hanoi et Ho-Chi-Minh-Ville sur 1 800 km de distance) ; le moyen de transport privilégié reste donc l’avion sur les longues distances. Des projets de modernisation des réseaux de transport et d’alimentation en électricité et eau courante sont toutefois en projet partout dans le pays.

 

 

 

Documents annexes :
Le tourisme au Viêt-Nam en chiffres
 

 

 

1-Le Tourisme international au Viêt-Nam ( 1997-2001 ) 
 

 

 

1997

1999

2001

Touristes

1114

1211

1599

Régions d'origine 

Amériques

176

244

269

Europe 

219

242

315

Asie de l'est/ Pacifique

1034

1059

1489

Asie du sud

40

35

51

Modes de transport 

Air

1034

1022

1294

Rail

_

_

_

Route

550

572

751

Mer

131

188

285

Motifs de visite 

Loisirs/vacances

691

838

1225

Affaires

403

266

395

Nombre de chambres

56000

63580

74000

 

 

 

2- Le Tourisme au Viêt-Nam en 2000
 

 

 

Catégorie

1999 
(1)

2000 
(2)

Taux de différence entre (2) et (1) (%)

Total

1 781 754

2 140 100

120.1

Par moyens de transport

Par air

1 022 073

1 113 140

108.9

Par mer

187 932

256 052

136.2

Par terre

571 749

770 908

134.8

Par motifs de visite

Loisirs et vacances

837 550

1 138 20

136.0

Affaires

266 001

491 646

157.8

Visites à des parents ou amis

337 086

399 962

118.7

Autres

341 117

181 572

53.2

 

 

Par marchés

Asean

 

 

 

Singapour

26 988

39 100

107.8

Malaisie

16 008

20 378

127.3

Thaïlande

19 410

26 366

135.8

Philippines

6 509

18 760

288.2

Cambodge

74 366

124 557

167.5

Indonésie

3 563

7 061

198.2

Laos

19 577

27 918

142.6

Brunei

306

359

117.3

Myanmar

554

839

151.4

Autres pays d’Asie

Chine

484 102

626 476

129.4

Taiwan

173 920

212 370

122.1

Japon

113 514

152 755

134.6

Corée

43 333

53 452

123.4

Hong Kong

9 172

22 170

241.7

 

Europe

Autriche

3 446

4 011

116.4

Royaume-Uni

43 869

56 355

128.5

Belgique

8 158

8 556

104.9

Danemark

10 016

9 785

97.7

Allemagne

21 719

32 058

147. 6

Hollande

12 994

12 347

95.0

Italie

8 819

10 138

115.0

Norvège

6 262

6 425

102.6

Fédération russe

4 208

6 017

143.0

France

86 026

86 492

100.5

Finlande

3 468

2 771

79.9

Portugal

3 840

5 577

145.2

Suède

8 994

9 347

103.9

Suisse

12 187

12 337

101.2

 

Amérique

Canada

31 091

30 845

99.2

USA

210 377

208 642

99.2

 

 

Australie

63 056

68 162

108.1

Nouvelle-Zélande

4 755

5 285

111.1

 

Autres

247 153

242 389

98.1

 

 

 

3-Le Tourisme au Viêt-Nam en 2001
 

 

 

Catégories

2000
(1)

2001
(2)

Taux de différence entre (2) & (1) (%)

Total

2 140 100

2 330 050

108.8

Par moyens de transport

Par air

1 113 140

1 294 465

116.2

Par mer

256 052

284 612

111.2

Par terre

770 908

750 973

           97.41

Par motifs de visite

Loisirs et vacances

1 138 200

1 225 161

107.6

Affaires

491 646

395 158

80.37

Visites aux parents et amis

399 962

390 229

97.57

Autres

181 572

319 502

175.9

 

Par marchés  

Asean

 

 

 

Singapour

39 100

32 110

82.12

Malaisie

20 378

26 265

128.9

Thaïlande

26 366

31 789

120.5

Philippines

18 760

20 035

106.8

Cambodge

124 557

76 620

61.51

Indonésie

7 062

11 116

157.4

Laos

27 918

40 696

145.8

Brunei

359

415

115.5

Myanmar

839

1 837

219

Other countries in Asia

China

626 476

672 846

107.4

Taiwan

212 370

200 061

94.2

Japon

152 755

152 755

100.0

Corée

53 452 

75 167

140.6

 

Europe

Autriche

4 011

4 570

114.0

Royaume-Uni

56 355

64 673

114.7

Belgique

8 556

8 944

104.5

Danemark

9 785

10 780

110.1

Allemagne

32 058

39 096

122.0

Pays-Bas

12 347

15 592

126.2

Italie

10 138

11 608

114.5

Norvège

6 425

7 920

123.2

Fédération russe

6 017

8 092

134.4

France

86 492

99 700

115.2

Finlande

2 771

3 565

128.6

Portugal

5 577

7 406

132.8

Suède

9 347

10 877

116.3

Suisse

12 337

13 797

111.8

 

Amérique

Canada

30 845

35 963

116.6

U.S.A

208 642

230 470

110.5

 

 

Australie

68 162

84 085

123.3

Nouvelle-Zélande

5 285

6 897

130.5

 

Autres

242 389

272 198

112.2

 

 


4-L'infrastructure hôtelière au Viêt-Nam ( 1994-2010 )
 

 

 

 

Les chambres de standard international au Viêt-Nam

 

Année

Nombre de chambres

Taux de croissance (%)

1992

13055

nc

1993

16845

29

1994

21051

25

1995

26000

23,5

1996

31200

20

1997

 _

_

1998

 _

 _

1999

 _

 _

2000

55760

15,6

2010

135200

9,3

 

 

5-La place du Tourisme dans le P.N.B vietnamien
( 1994 / 2000 )

 

 

 

Année

% du PNB

1994

3,5

1995

4,4

1996

5,3

1997

9,6

2000

12

 

 

 

6-Les arrivées de touristes au Viêt-Nam (1993-1999)

 

 

 

Catégorie

1993

1994

1995

1996

1997

1998

1999

Total

669 862

1018244

1351296

1607155

1715637

1520128

1781754

Résidents vietnamiens

152 672

194 055

261 300

196 907

272 157

232 211

281 692

1- Par nationalités

Chine

17 509

14 381

62 640

377 555

405 389

420 743

484 102

Taiwan

96 257

185 067

224 127

175 486

156 068

138 529

173 920

Hong Kong

16 485

24 223

21 133

14 918

11 573

8 573

9 172

Japon

31 320

67 596

119 540

118 310

124 862

95 258

113 514

Thaïlande

16 695

23 838

23 117

19 626

18 526

16 474

19 410

France

73 935

126 557

137 890

87 795

81 513

83 371

86 026

U.S.A

180 916

261 914

189 090

146 488

147 982

176 578

210 377

Royaume-Uni

20 231

39 237

52 820

40 692

47 491

39 631

43 863

Autres

216 514

275 431

520 939

626 285

722 233

540 971

641 370

2- Par moyens de transport

Air

601 527

940 707

1 206 799

939 635

1 033 743

873 690

1 022 073

Terre

33 335

46 522

122 752

505 653

550 414

489 274

571 749

Mer

35 000

31 015

21 745

161 867

131 480

157 164

187 932

3- Par motifs de visite

Loisirs et Vacances

267 900

475 825

610 647

661 716

691 402

598 930

837 550

Affaires

202 800

263 420

308 015

364 896

403 175

291 865

266 001

Visites aux amis et parents

152 672

210 064

202 694

273 784

371 849

300 985

337 086

Autres

46 490

68 935

229 940

306 759

249 211

328 348

341 117

4- Par mois

Janvier

 _

 _

84 137

115 387

157 688

147 002

148 559

Février

 _

 _

131 825

172 834

189 291

152 966

159 807

Mars

 _

 _

111 219

138 062

126 775

127 277

155 703

Avril

 _

 _

123 802

136 837

163 895

133 747

149 391

Mai

 _

 _

100 930

151 069

130 102

121 908

142 975

Juin

 _

 _

99 392

148 974

158 826

123 700

140 959

Juillet

 _

 _

111 790

101 743

125 033

107 183

140 188

Août

 _

 _

123 112

121 133

153 757

123 664

157 228

Septembre

 _

 _

109 542

127 734

114 050

112 990

133 408

Octobre

 _

 _

106 613

110 737

113 206

115 806

139 758

Novembre

 _

 _

128 616

124 202

140 240

117 460

159 299

Décembre

 _

 _

120 318

158 443

142 774

136 425

154 479

 

 


7-Les touristes étrangers au Vietnam  (2004-2008 )
 

 

 

Année 2004 2005 2006 2007 2008
Nombre de visiteurs étrangers 2927876 3467757 3583486 4228370 4253740

  

 

8-Ventilation des touristes par pays d'origine ( 2007-2008 )

 

 

 

Ventilation par pays d'origine ( 2007-2008 )
 - 2007 2008
 - Nombre d'entrées Nombres d'entrées Variation en %
Total dont 4228370 4253740 0,6
Chine 574600 650055 13,1
Corée du sud 475400 449237 -5,5
USA 408300 417198 2,2
Japon 418300 392999 -6,04
Taiwan 314026 303527 -3,34
Australie 224600 234760 4,5
Thaïlande 160747 183142 13,9
France 183800 182048 -0,9
Malaisie 145535 174008 19,5
Singapour 127040 158048 24,7

 

 

 

 

9-Le tourisme au Vietnam en 2009 et en 2010

 

 

 

En décembre 2009, le nombre de visiteurs étrangers au Vietnam est de 376 400 personnes. Le total de l’année 2009, ce nombre atteint environ 3 772 359 visiteurs étrangers, soit une diminution de 10,9% par rapport à l’année 2008.
 
  L’année 2009 Comparaison du nombre de visiteurs par  rapport à l’année 2008
Visiteurs étrangers au Vietnam
Total 3 772 359 89,1
Par moyens de Transport 
En voie aérienne 3 025 625 92,2
En voie maritime 65 934 43,5
En voie routière 680 800 85
Par but de déplacement
Voyage 2 226 440 85,2
Voyage d’affaire 783 139 99,8
Visites familliales 517 703 101,4
Autres 245 077 91,4
Par pays de provenance
Chine 527 610 82
États-Unis 403 930 97,4
Corée du Sud 362 115 80,6
Japon 359 231 91,4
Taïwan (Chine) 271 643 89,6
Australie 218 461 93,1
France 174 525 95,9
Malaisie 166 284 95,3
Thaïlande 152 633 83,7
Autres 1 135 927 90,3
 

(Source: GSO) 

 

 

 

  Dans l’année 2010 Comparaison du nombre de visiteurs étrangers par rapport à l’année 2009
(%)
 
Total   5.049.855 134,8
Par moyens de transport 
En voie aérienne 4.061.712 134,2
En voie maritime 50.500 76,6
En voie routière 937.643 143
Par but de déplacement 
Voyage 3.110.415 138,8
Voyage d’affaire 1.023.615 137,9
Visites familiales 574.082 110,9
Autres 341.743 138,6
Par pays de provenance
Chine 905.360 174,5
Corée du Sud 495.902 137,7
Japon 442.089 124
États-Unis 430993 106,9
Taïwan 334.007 123,7
Australie 278.155 128,1
Cambodge 254.553 215,2
Thaïlande 222.839 139,7
Malaisie 211.337 127,6
France 199.351 115,3
Autres 1.275.269 126,9

 

 

10-Le tourisme au Vietnam en 2014

 

 

 

 




Documents annexes :
Le Tourisme au Viêt-Nam sur le Net


Statistical Yearbook for Asia and the Pacific 2014, United Nations Publication, 211 p. The 2014 edition of the Statistical Yearbook is a reference full of up-to-date and comparable statistics and facts about the 58 regional members and associate members of ESCAP. It includes brief analyses of 32 key features of development in areas as diverse as population and demographics, child and maternal health, school enrolment and spending on education, income poverty and inequality, food security, crime, energy supply and use, disasters, economic growth, international trade, tourism and transport.

Tourism Statistics ASEAN

Key Findings (preliminary): Asia Pacific Visitor Forecasts 2014-2018 Report, Produced for PATA by the Tourism Forecasting Unit of The Hong Kong Polytechnic University, 29 p. Visitor arrivals to the Asia Pacific region will continue to grow at an average annual growth rate of 6.2% over the period 2014-2018 reaching 660 million by 2018.

ASEAN Tourism Marketing Strategy ( ATMS ) 2012-2015, March 2012, 88 p. The ASEAN Tourism Strategic Plan (ATSP) 2011-2015 that was adopted by the ASEAN Tourism Ministers in January 2011 calls for the development of a marketing strategy by January 2012. That strategy is contained in this document. This marketing strategy represents the consensus of the ASEAN National Tourism Organisations (NTOs) on important strategic marketing directions for the ASEAN region moving forwards to 2015 based on objectives agreed to by all of the NTOs….

Vietnam Tourisme. Evènements Nouvelles. Destinations typiques, évènements et fêtes, Patrimoine mondial,…

The Image of Vietnam as a Tourism Destination for Malaysian Tourists by Dang Hong Loi & Ilham Sentosa, International Journal of Business and Management; Vol. 10, No. 1; 2015, 8 p. The main objective of this study is to finding the images of Vietnam tourism destination perceived by Malaysian tourists. The study based on replies to 599 questionnaires and the secondary data. The Structure Equation Modelling was employed to identify the relationship among the variables….

VIETNAM TOURISM MARKETING STRATEGY TO 2020 & ACTION PLAN: 2013-2015 (PROPOSED), Executive Summary, Developed by: European Union funded Environmentally & Socially Responsible Tourism (ESRT) Capacity Development Program, 36 p. In 2012 the Vietnam National Administration of Tourism (VNAT) initiated with the EU-funded Environmentally and Socially Responsible Tourism (ESRT) Capacity Development Programme a tourism marketing development process that resulted in the development of an action-oriented and practical strategic marketing plan that defines direction, priorities and details for Vietnam’s tourism marketing activities over the medium- to long-term.

Tourism & Economic Development in Vietnam by Bee Chin NG, A dissertation submitted to The University of Birmingham for the degree of MPhil ASIAN STUDIES (RESEARCH), School of Social Science Institution for Asian Studies, The University of Birmingham, June 2008, 209 p. The purpose of this thesis is to find out whether Vietnamese tourism industry is suitable as an economic growth engine in the 21st century. The current state, strength and weaknesses of her tourism industry were examined. In addition, new markets for Vietnam are recommended on the basis of the new trends of tourism and tourism marketing being researched. The previous studies were on the tourism industry in the 1990s, and thus a more thorough study, other than on marketing prospects is needed to provide detailed prospects of tourism industry in the 21st century.

2012: A Year in Retrospect. Message from Regional Director, Mr. Xu Jing, MCST, WTO  edit., 48 p. Asia and the Pacific is taking tourism seriously. In 2012, the region recorded 232.9 million international tourist arrivals – almost one quarter of the world’s total arrivals -and was the fastest growing region for the second year in a row, with a 7% increase in tourism arrivals from 2011….

VIETNAM’S TOURISM AND HOSPITALITY MARKET by Duong Thuy Dung, Associate Director, October 14, 2014, CBRE, 32 p.

A Periodisation of the Development of Vietnam’s Tourism Accommodation since the Open Door Policy by Wantanee Suntikul , Richard Butler  and David Airey, 29 p. This paper proposes that the development of the tourism accommodation sector in Vietnam, since the inauguration of the open door policy within the reform program of doi moi, can be divided into five periods. This periodisation is based on a study and analysis of the evolving roles of accommodation providers in Vietnam tourism and the shifting patterns of state-owned enterprises, foreign direct investment and private businesses / SMEs in this sector. Each period, and each transition between consecutive periods, is investigated in terms of the dynamics of interrelations between public, private and foreign operators, and the interaction of the accommodation sector with other political, social and economic factors in Vietnam during this era of transition…

Integrating environment and development in Viet Nam. Achievements, challenges and next steps by Steve Bass, David Annandale, Phan Van Binh, Tran Phuong Dong, Hoang Anh Nam, Le Thi Kien Oanh, Mike Parsons, Nguyen Van Phuc, and Vu Van Trieu, Paper resulting from the Viet Nam Environmental Mainstreaming ‘Lessons Learned Review’ of March 2009 organized by IIED in association with the Viet Nam/UNDP Poverty Environment Program 2010, 60 p. Development, poverty reduction and environmental management have for too long been treated as separate objectives in Viet Nam – as in most countries. Separate institutions, policies, budgets and programs have been established to work on each objective alone. The priority given to development has brought some immediate and major benefits. However, the cumulative negative impacts of Viet Nam’s extraordinarily rapid development on water, air and land – and the subsequent suffering of poor people from pollution, climate change and soil infertility – show that these objectives need to be considered together…

Tourist Perspectives on a Marine Protected Area in Nha Trang, Viet Nam: Implications of Cultural Differences by Greg Lindsey & Ann Holmes, Associate Professors, School of Public and Environmental Affairs Indiana University-Purdue University Indianapolis, Michigan, Indianapolis, Indiana, 27 p. The Khanh Hoa Province People's Committee, the Ministry of Fisheries, and the World Conservation Union (IUCN) are working to implement Viet Nam's first marine protected area (MPA) in Nha Trang Bay. The MPA plan calls for restriction of fishing and other extractive activities, control of pollution, and restrictions on uses of the area other than tourism and research. The plan also identifies tourism fees as the key element of a sustainable financing strategy. Depending on their magnitude and the demand for services, tourism fees potentially could limit the development of the industry, which in turn, would limit revenues needed to offset the decline of extractive industries….

Impact. The effects of Tourism on Culture and Environment in Asia and the Pacific : Cultural Tourism and Heritage Management in the World Heritage Site of the Ancient Town of Hoi An, Viet Nam, Bangkok: UNESCO Bangkok, 2008, viii + 80 p. As one of the fastest growing and most profitable industries in the world, tourism can provide limitless opportunities for economic development, particularly in developing countries. It can generate income and employment effectively through the development of natural and cultural resources. It also provides local communities with the opportunity to express pride in their own culture, thus giving the impetus to revive threatened traditions and cultural practices. Tourism enables interaction between individuals of different nationalities and backgrounds, thus fostering dialogue among cultures and encouraging cultural diversity and creativity. However, tourism can also cause irreversible damage to culture and the environment if not properly managed. In the rush to develop their local tourism industries, local governments, particularly in developing countries…..

The Effects of Ethnic Tourism on Yao Community in Sapa District, Lao Cai Province, Vietnam by Dinh Thu Thuy & Yos Santasombat, 27 p. This research is an attempt to analyze the ethnic tourism development in Sapa district, Lao Cai province, Vietnam, with special focus on the effects of tourism on local community. In 1990’s, the government, developing agencies, and even many local communities already see tourism as important to development and modernization. Different tourism development strategies may have different socio- cultural consequences. In order to understand these issues, I focus on Yao community in Ta Phin village. The development of tourism offers opportunities for local people to earn cash by selling traditional products, guiding tourists, driving tourists, performing arts… The drive of tourist consumption and profit-making gradually changed Ta Phin’s agriculture-based economy….

QUANG TRI OLD CITADEL IN VIETNAM ON THE PATH TO SUSTAINABLE TOURISM: HISTORICAL MEMORY AS AN INSTRUMENT FOR A REQUALIFICATION PROJECT by F. Pugnaloni , C. Carlorosi  & Le Ngoc V. A., 6 p.  The aim of this study is searching and forming about the innovative solutions in preservation of the culture heritage and historical sites. The restoration of damaged heritage represents a fundamental theme in the architectural debate to provide answers at an international level. The history of civilization reveals that the great cities of the past were destroyed by war. These destructive forces threaten the structural heritage of our great cities, putting the entire political and religious system in jeopardy.

The importance of tourism in South-East Asia, UNSD/UNWTAO Workshop on Tourism Statistics for South East Asian countries, Vientiane, 16-19 June 2009, Ilpo Survo, Statistics Division, ESCAP, 12 p.

     

 

 


Liens cartographiques
 

Page en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme  | La bibliographie | L'examen

 


 


 
  Cette page a été mise à jour le 20/08/16

     

Copyright © 2007 by KEROURIO