GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 
 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Les référentiels  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2011   


 

L'épreuve de Géographie
   
Les référentiels
  Vente et production touristiques
  La géographie en V.P.T
 

Animation et gestion touristiques locales

 

L'analyse spatiale en AGTL

Les épreuves
  La dissertation
  La carte
  L'exposé
Annales des sujets de Géographie
  Les annales
  Le sujet de 2000
  Le sujet de 2001
  Le sujet de 2002
  Le sujet de 2003
  Le sujet de 2004
  Le sujet de 2005
  Le sujet de 2006
  Le sujet de 2007
  Le sujet de 2008
  Le sujet de 2009
  Le sujet de 2010
  Le sujet de 2011
L'accès à l'information
  Les outils de recherche
  Les moteurs de recherche
  Les métamoteurs

Les formations post-BTS

 

Les formations  

 

Les licences professionnelles du tourisme

 

Annuaire des professionnels du Tourisme

La vie scolaire
 

Entraînement à la rédaction du rapport ...

 

Cahier de textes 1ère année

 

Cahier de textes 2ème année

Ressources scolaires

  Le bassin méditerranéen
  L'arc alpin
  Les Amériques
  Les îles tropicales

Les liens

   
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiels
  Bibliographies

                                 


Le tourisme dans l'arc alpin
Révisions


 

        

" Les Alpes (...) ne pouvaient souhaiter meilleure place en Europe. Elles sont assez méridionales pour n'avoir pas un climat trop dur, assez proches de l'Atlantique pour en recevoir les effluves modérateurs et assez loin pour n'être pas submergées par son humidité; elles ne s'enfoncent pas trop vers l'est, vers le rude royaume du climat continental. Leur position et leur forme obligent les européens à les franchir  (...) Au lieu d'être , comme tant de montagnes, des terres répulsives coupées des plaines, les Alpes font donc bien partie intégrante de l'Europe, de sa nature, comme de son histoire (...). Plus que jamais la vie des Alpes se trouve solidaire de l'Europe occidentale tout entière ,dont elles forment le " terrain de jeu "  (...). Les Alpes ne sont pas des montagnes comme les autres (...) (Leur) originalité (...) n'est dans l'affirmation de leur nature propre  : elle réside dans leur participation à la vie de l'Europe, dont elles ne sont jamais séparées " (VEYRET P. & G. , 1967. - Au coeur de l'Europe, les Alpes, Paris, Flammarion édit., 546 p., p. 21-23) . 

QUESTION 1

-Réalisez une carte sur le Tourisme dans l'arc alpin. Cet exercice cartographique "classique" doit vous permettre de tester l'importance et l'exactitude de vos connaissances sur l'arc alpin. La possession de ces connaissances est une condition "sine qua non " sans laquelle la rédaction d'un sujet portant sur cette aire géographique risque de se révéler des plus aléatoires (durée conseillée du test : 1h.00) .

Il importe d'abord de tracer les frontières de l'arc alpin. Votre carte identifiera le périmètre alpin tel qu'il a été défini par la convention alpine, mais aussi les limites fixées par "Europa 2000 +" de l'U.E . "Europa 2000 +" ( 1995  ) inclut, sous le terme générique d' "arc alpin", des régions dont une partie de la superficie se situe complètement en dehors des Alpes : Le Baden-Wurttenberg, Les Vosges, le Jura, l'Emilie-Romagne ou les Marches. L'espace alpin ainsi compris commence  au nord de Nuremberg  et s'arrête au sud d'Ancône .

Votre carte situera ensuite  les principaux éléments du cadre naturel alpin : Alpes

occidentales/Alpes orientales, mais aussi les principaux massifs : Valais, Alpes pennines, Alpes glaronnaises, Alpes Saint galloises, Alpes tyroliennes, Alpes salzbourgeoises, le Salzkammergut, le Niedere Tauern, les Alpes de Carinthie, les Dolomites, les PréAlpes vénitiennes et carniques, L' Ortler, l'Oetzal, le Hohe Tauern, les pré-Alpes juliennes, etc..., en faisant apparaître les principaux points culminants : le Gross Glockner, le Wildspitze, le Cervin, le Mont Rose , le Finsteraarhorn , le Mont-Blanc .... Les principaux cols doivent aussi figurer sur votre carte : Brenner, Stelvio, San Bernardino, Gotthard, Mont-Cenis, Grand Saint-Bernard, Petit Saint-Bernard, Galibier, Fréjus, Furka, ...). N'oubliez pas de faire apparaître les principaux lacs, éléments fixateurs importants du Tourisme estival. Concernant la France, vous devez savoir localiser avec précision les principaux massifs : Alpes maritimes, Pré-Alpes du sud, Argentera, Queyras, Vercors, Diois, Baronnies, Vanoise, Chartreuse, Belledonne, Beaufortin , ...


Votre carte localisera aussi les agglomération et les villes situées dans l'espace alpin et à sa périphérie immédiate. Il existe en bordure des Alpes des zones dynamiques  et nombre de secteurs touristiques se trouvent à proximité de ces grandes agglomérations  ( Vienne, Salzbourg, Milan, Graz, Turin, Nice, Genève, Zurich, ... ). Les grands axes autoroutiers et ferroviaires seront mentionnés, ainsi que les principaux aéroports .

L' Arc alpin compte plus de 300 espaces naturels protégés (de plus de 100 hectares) soit une superficie de 25 000 km2 (14% du territoire alpin). Il est indispensable de faire apparaître les parcs nationaux, ainsi que les principaux parcs naturels régionaux à l'échelle de l'ensemble de la zone .

Cette carte répertoriera les principales stations des Alpes classées par types .Elle

montrera la prépondérance des stations de sports d'hiver ( Semmering, Puchberg, Lech, Zurs, Saint Anton, Pontresina, Bormio, Grindelwald, Interlaken, Murren, Kandersteg, Wengen, Adelboden, Saas-Fee, Zermatt, Ortisei, Canazei, Cortina d'Ampezzo, Bormio, Mayrhofen, Klastezrs, Arosa, Engelberg, Courmayeur, Sestrières ... et pour la France (La Plagne, Méribel, Corchevel, Tignes, Val d'Isère, Alpes d'Huez, Chamrousse , les Deux-Alpes, Morzine, Samoens , Chamonix , Auron, Valberg, Vars, ... ) ; le rôle fixateur des lacs pour les stations d'été ( Locarno, Stresa, Verbania , Lugabno, Menaggio, Bellagio, Côme, Rivaz, Berchtesgaden, Valtournanche, Mondsee, St. Wolfgang, Grundlsea, Millstatt, Velden, Maria Zell, ... ).Un symbole spécifique désignera les grandes stations à la fois d'hiver et d'été. La carte comportera aussi les principales stations thermales ainsi que les stations climatiques ( Uriage, Allevard, Aix-les-Bains, Montana, Davos, Merano, Sondalo, Leysin, Evian, Saint-Vincent, Leukerbad, Saint-Moritz, Sils-Maria, Holgastein, Badgastein, Bad Ischl, Bas Aussee, ... ).

Ce exercice est destiné à tester vos capacités à vous localiser dans l'espace alpin. De ce fait vous pouvez, bien entendu, réaliser, soit une seule carte (au format a3 ), soit plusieurs ( 2-3). Dans ce dernier cas de figure vous pouvez , à titre d'entraînement, réaliser une première carte portant sur le cadre naturel  comportant outre, les limites de l'espace alpin 
cf. supra), les principaux massifs ( accompagnés des principaux sommets ), les cols, les principaux fleuves ( Rhône, Pô, Adige, Inn, Drave, Iller, Lech, ...).Vous rajouterez à cette carte les grandes villes et agglomérations , ainsi que les principaux axes de communication. Une seconde carte portera sur la puissance et la variété du Tourisme et elle intégrera aussi les espaces naturels protégés (Dans les deux cas de figure, les frontières politiques des différents pays concernés par le secteur géographique étudié doivent clairement apparaître ).

QUESTION 2

La structure du Tourisme alpin a subi des changements notables depuis les années 80, que ce soit dû au fait de l'émergence de nouvelles activités sportives à la mode, des fluctuations des cours des devises . De plus la concurrence des destinations lointaines, des hivers peu enneigés  ainsi que les nuisances croissantes pour l'environnement ont influé sur les structures du Tourisme hivernal. Une caractéristique frappante du Tourisme hivernal a été le recul de la demande au niveau du ski depuis le milieu des années 80. L'amélioration de l'offre en nouvelles infrastructures routières  dans l'espace alpin, les distances plus longues parcourues par les touristes ainsi que la tendance aux courts séjours  ont également eu un impact sur l'évolution du tourisme alpin européen. Commentez ces différentes remarques et illustrez-les quelques indicateurs touristiques se rapportant à l'ensemble de l'arc alpin (La connaissance de quelques indicateurs touristiques est absolument essentielle pour "illustrer" une dissertation géographique!): -capacité d'accueil de l'ensemble de l'arc alpin ( en lits touristiques ), - nombre des arrivées dans l'arc alpin ( exprimé en million). Au niveau des arrivées certains pays enregistrent une tendance décroissante depuis quelques années .Quels sont-ils? D'autres pays connaissent une évolution ascendante. Lesquels? A combien peut-on évaluer le nombre de nuitées dans l'arc alpin en 2000 ?

 

QUESTION 3

Les espaces protégés dans les Alpes sont particulièrement nombreux (plus de 300 espaces naturels protégés  (de plus de 100 hectares ) soit une superficie de 25000 km2 (14% du territoire alpin)). Ils appartiennent à différentes catégories. Quel est le nombre de parcs nationaux dans l'espace alpin (+ pourcentage de la surface totale des Alpes) ? Dressez un tableau des 13 parcs nationaux alpins faisant état de leur localisation, de l'année de création ( et de leur superficie , cette dernière rubrique étant facultative!).C'est dans les Alpes suisses et italiennes  que sont créés les trois premiers parcs nationaux européens entre 1914 et 1935. Pouvez-vous énumérer les noms de ces trois parcs ? Des parcs régionaux ont été aussi créés dans les Alpes et se sont multipliés depuis les années 70. Dans quels pays cette  forme de "protection douce" est-elle la plus utilisée? Dans certains secteurs de l'arc alpin se développent des "zones de tranquillité ". Quelle est la fonction  de ces zones? Quels sont les pays concernés par cette initiative à la date de 2001? Le 7 novembre 1991, à Salzbourg, 6 pays membres de C.E ont signé la Convention Alpine, rejoint en 1993 par la Slovénie et en 1994 par Monaco. Quel est le contenu de ce texte ? En quoi témoigne-t-il d'une volonté accrue de protection de l'espace montagnard européen ?
 
 

QUESTION 4

La montagne française a fait l'objet d'un aménagement spécifique à partir des années 60 qui a débouché sur une phase d'équipement touristique sans précédent. Quel était le nom et l'objectif de ce plan? Quels étaient les principes d'aménagement retenus à l'époque? Quelles étaient les caractéristiques des stations intégrées? Quel est le bilan final de ce plan d'équipement de la Montagne "à la française" (atouts et inconvénients )? Quels sont, aujourd'hui les priorités en termes d'aménagement de l'espace montagnard français ?

 

Le site du Lycée Clovis Hugues
http://lycee-clovis-hugues.com/index.html

Le site du Lycée Clovis Hugues (les ressources Intranet)
http://lycee-clovis-hugues.fr/index.html

 

 

Page  en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme  | La bibliographie | L'examen


 

 


 
  Cette page a été mise à jour le 03/08/11.

   Copyright © 2007 by KEROURIO