Thailande

GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Le référentiel  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2015  

 
Le tourisme dans le Monde

Le bassin méditerranéen

  L'Espagne
  L'Italie
  La Croatie
  La Grèce
  La Turquie
  L'Égypte
  La Tunisie
  Le Maroc
 

Les croisières en Méditerranée

L'Europe du Nord
  Les pays scandinaves

L'Afrique subsaharienne

Les îles tropicales

  L'espace caraïbe
  Cuba
  Les Seychelles
  Les Maldives
  Les îles du Pacifique
  Les Galápagos
Les Amériques
  Les États-unis
  Le Mexique
  Le Costa Rica
  Le Pérou
  L'Amérique du sud

L'Asie

  L'Inde
  Le Népal
  L'Asie du sud-est
  Le Vietnam
  La Thaïlande
  L'Indonésie
 Singapour
  La Chine

Les régions polaires

 

L'Arctique et l'Antarctique

Le Tourisme et les risques
  Le Tourisme et le Terrorisme
 

Le Tourisme et les maladies

 

Le Tourisme sexuel

Les nouveaux tourismes

  Le Tourisme spatial
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiel
  Bibliographies

     

  Le Tourisme à Singapour
             

 

Singapour est une cité-état d’Asie du sud-est ; sa superficie est de 647,8 km2. Elle comprend 64 îles dont la principale est l’île de Singapour (584,8 km2). La cité-état est située à l’extrémité de la péninsule malaise. L’île fut dénommée «Singapura »(«La ville du lion») au XIVe siècle par Parameswara, un prince  de Palembang dans le sud de Sumatra et qui avait été contraint à l’exil dans cette région en 1377. En 1819 Singapour passe sous le contrôle de la couronne britannique. Le traité de Londres de 1824 signé par les britanniques et les néerlandais accorda à ces derniers le contrôle de Singapour qui devint une base navale britannique importante contrôlant le détroit de Malacca. Singapour fut placé sous le contrôle de la Compagnie anglaise des Indes orientales. Elle devint colonie de la Couronne en 1867 jusqu’à son indépendance en 1965, hormis la parenthèse de l’occupation japonaise. 

Singapour a été le champion de la croissance économique en Asie en 2010, avec un bond de 14,7%, grâce à la forte demande des autres pays asiatiques comme la Chine. L’année 2011 s’annonce moins euphorique. Seul, dans le monde, le Qatar devrait faire mieux que Singapour avec un bond attendu de 16% de son PIB en 2010, selon le Fonds monétaire international (FMI). Il s’agit de la meilleure performance depuis l’indépendance en 1965 de la ville-Etat, le précédent record datant de 1970 (+13,8%). En l’absence de matières premières, son économie, qui pèse 247,33 milliards de dollars singapouriens (191 milliards de dollars), est en effet très dépendante des exportations, notamment de produits informatiques, pharmaceutiques ou chimiques. Elle profite de sa situation stratégique à l’embouchure du détroit de Malacca, où s’est développé un immense port considéré comme le plus important au monde en terme de trafic de conteneurs. Singapour, où l’Etat joue un rôle économique moteur, a cherché, ces dernières années, à diversifier son économie tertiaire, notamment en pariant sur le tourisme.

Singapour n’offre pas les mêmes attraits touristiques que les pays voisins (Thaïlande, Vietnam, Indonésie, Malaisie). La mer et les plages ne sont pas attractives. L’espace maritime est trop fréquentées par les bateaux et la densité de la mangrove gêne l’aménagement et le développement des plages.  

Singapour a donc développé des projets de développement touristique différents ciblant une clientèle fortunée. Ces projets reposent sur des infrastructures denses et modernes : un bon réseau de communication, un espace hôtelier existant mais à développer… elle mise sur un tourisme qui privilégie les «Resorts», les espaces fortement aménagés. Elle centralise ce tourisme dans des zones spécifiques, par exemple l’île de Sentosa qui offre un cadre de forêts secondaires, une faune, une flore…autant d’ éléments qui renforcent l’aspect authentique que recherche également le touriste. Elle offre aussi un tourisme culturel hérité de son passé, de la colonisation: architecture, édifices religieux, musées, bâtiments qui remontent à l’ancienne présence anglaise, reflètent les vies des différentes ethnies peuplant toujours Singapour. 

Mais à Singapour  de nouvelles formes de tourisme sont privilégiées : le tourisme d’affaires, le tourisme de shopping (semaine du shopping, semaines à thème …) et le tourisme médical.  

Singapour avait accueilli 10,3 millions de visiteurs en 2007, enregistrant ainsi une augmentation de 5,4 % par rapport à 2006. Les recettes touristiques se sont élevées à 13,6 milliards US$ en 2007. Ces chiffres sont à mettre en perspective avec les objectifs pour 2015, qui sont de 17 millions de visiteurs. Le nombre total de jours de visite a connu un taux de croissance de 13,4 %, pour atteindre 38 millions de jours pour l’année 2007, soit une moyenne de 3,7 jours par visiteur.  

D’après le World Travel & Tourism Council, le secteur du tourisme et des voyages employait 206500 personnes en 2007 soit 8,8 % de la population active et représentait en 2007 2,7 % du PIB directement et 10,7 % indirectement.

L’origine géographique des principaux visiteurs étrangers pour l’année 2007 était la suivante :

• Indonésie : 1 956 000 visiteurs
• Chine : 1 114 000 visiteurs
• Australie : 768 000 visiteurs
• Inde : 749 000 visiteurs
• Malaisie : 646 000 visiteurs
• Japon : 594 000 visiteurs 

Parmi les 10 premiers pays d’origines des visiteurs, l’Inde, l’Australie, les Philippines ainsi que la République Populaire de Chine, ont enregistré les plus fortes progressions avec respectivement +14%, +11%, +8% et +7%, par rapport aux chiffres 2006. Singapour a accueilli en 2007 son «10 millionième» visiteur indien.

En 2009 Singapour a reçu 9,7 millions de touristes étrangers, enregistrant une baisse annuelle de 4,3%, selon les chiffres publiés mardi par l'Office national du tourisme du pays (STB). Les arrivées des visiteurs des pays voisins, la Malaisie et le Vietnam, ont enregistré une croissance de 18% et de 10,9% respectivement, une performance attribuée en partie aux promotions agressives en terme de marketing et de compagnie aérienne dans le cadre du programme de campagne mondiale du STB "2009 Raisons pour profiter de Singapour". D'autres marchés ont aussi enregistré une croissance l'année dernière, il s'agit de Hong-Kong (5,9%), de l'Allemagne (4,8%) et des Philippines (3,1 %). Les journées des visiteurs ont été estimés à 39,1 millions, soit une baisse annuelle de 5,5% par rapport à 2008. Toujours selon les chiffres du STB, les recettes touristiques de l'année dernière ont été estimées à 8,7 milliards de dollars américains. L'Indonésie, la Chine, l'Australie, l'Inde et la Malaisie ont été les cinq principaux marchés du pays en terme de recettes touristiques en 2009, et ils ont représenté 49% des recettes totales touristiques de l'année écoulée.

Devant Hong-Kong et derrière Londres, Paris et Bangkok, Singapour se situe, en 2011 et ce depuis 4 ans, au 4ème rang des villes les plus visitées au monde. Ainsi, plus de 11.4 millions de touristes ont visité la cité-état, carrefour multiculturel aux portes de l’Asie, en 2010 d’après l’étude annuelle Global Destinations Cities menée par Master Card et publiée le 1er juin 2011.

En 2011 Singapour avait reçu 13,7 millions de touristes ce qui représentait déjà plus du tiers de la population résidente. Les recettes touristiques s’élevaient à 18,8 mds US$.15,6 millions de touristes internationaux ont visité Singapour en 2013 et les recettes touristiques se sont élevées à 23,5 mds US$.

 

Singapour s'est fixé comme objectif d'accueillir 17 millions de touristes en 2015, entre autres grâce à la construction de deux « Integrated Resorts » (avec casino ) et l'organisation annuel d'un Grand Prix de F1 (un circuit de rue) à partir d'octobre 2008 (pour au moins 5 ans, avec une prolongation possible de 5 ans).  

Le tourisme d’affaires et le tourisme médical sont les deux secteurs touristiques majeurs de Singapour.  

L’importance du secteur BTMICE (Business Travel, Meetings, Incentives, Conventions, Exhibitions) est majeure dans le tourisme de la cité-Etat. En 2008, une trentaine de salons professionnels majeurs seront tenus dans l’île. En novembre 2003, le « Singapore Tourism Board »a lancé la campagne «Make It Singapore », afin d’attirer les opérateurs d’événements professionnels tels que conférences, salons, voyages de motivation. Elle consistait, sous certaines conditions, en l’attribution de tarifs spéciaux pour la location des lieux d’exposition, de chambres d’hôtel gratuites, de réductions chez « Singapore Airlines » et d’un soutien financier pouvant représenter jusqu’à 30% des coûts marketing et de promotion. Ce programme s’appelle désormais « Be in Singapore ».

Singapour a accueilli en 2007 près de 5000 événements MICE (Meetings, Incentives, Conventions, Exhibitions), dont une douzaine recevant plus de 5 000 délégués. La cité-Etat, qui pour la deuxième année consécutive se place à la deuxième place mondiale des villes de convention (derrière Vienne), bénéficie d’un environnement régional favorable. La zone Asie-Pacifique devrait en effet attirer plus de 100 millions de visiteurs d’affaires d’ici 2015, contre 40 millions en 2002. Les visiteurs d’affaires représentent un quart des entrées à Singapour, soit plus de 30 % (ou 3 Mds SGD) des recettes touristiques. Le « Singapore Tourism Board » ambitionne de faire croître ce chiffre d ’au moins 35 % d’ici 2015. 

En 2006, la cité-Etat a accueilli plus de 400000 patients étrangers (contre 230 000 patients en 2003), la plupart d’entre eux provenant des pays limitrophes tels que l’Indonésie et la Malaisie mais aussi des pays du Golfe. Le 20 octobre 2003, l’ « Economic Development Board », le STB et « International Enterprise Singapore » créaient Singapore Medicine, afin de promouvoir l’île, et d’en faire le premier centre médical asiatique tant en terme de qualité de soins que de modernité des équipements. L’objectif de cet organisme est d’atteindre 1 million de patients étrangers à l’horizon 2012, pour un chiffre d’affaires de 3 Mds SGD et la création de 13 000 emplois. Pour faire face à la forte concurrence régionale, notamment à celle de la Thaïlande, Singapour se positionne sur le marché des soins haut de gamme, tels que le traitement du cancer, les dons d’organes et la chirurgie cardiaque. L’Organisation Mondiale de la Santé a désigné le système de santé de Singapour comme étant le meilleur de la région.

 

 

 

 

Documents annexes :
Le tourisme à Singapour en chiffres
 

 

Année

 

Nombre de visiteurs
(en million) 
 

 
1996 
 

7,29

 
2001 
 

7,52

 
2002 
 

7,75

 
2003 
 

6,12

 
2004 
 

8,32

 
2005 
 

8,94

 
2006 
 

9,74

 
2007
 

10,30

Addendum: Les touristes Français à Singapour : 76700 en 1996, 71500 en 2001, 72200 en 2002, 55800 en 2003, 77900 en 2004 et 90200 en 2005.

 


Documents annexes :
Le Tourisme à Singapour sur le Net
 

Statistical Yearbook for Asia and the Pacific 2014, United Nations Publication, 211 p. The 2014 edition of the Statistical Yearbook is a reference full of up-to-date and comparable statistics and facts about the 58 regional members and associate members of ESCAP. It includes brief analyses of 32 key features of development in areas as diverse as population and demographics, child and maternal health, school enrolment and spending on education, income poverty and inequality, food security, crime, energy supply and use, disasters, economic growth, international trade, tourism and transport.

Tourism Statistics ASEAN

Key Findings (preliminary): Asia Pacific Visitor Forecasts 2014-2018 Report, Produced for PATA by the Tourism Forecasting Unit of The Hong Kong Polytechnic University, 29 p. Visitor arrivals to the Asia Pacific region will continue to grow at an average annual growth rate of 6.2% over the period 2014-2018 reaching 660 million by 2018.

ASEAN Tourism Marketing Strategy ( ATMS ) 2012-2015, March 2012, 88 p. The ASEAN Tourism Strategic Plan (ATSP) 2011-2015 that was adopted by the ASEAN Tourism Ministers in January 2011 calls for the development of a marketing strategy by January 2012. That strategy is contained in this document. This marketing strategy represents the consensus of the ASEAN National Tourism Organisations (NTOs) on important strategic marketing directions for the ASEAN region moving forwards to 2015 based on objectives agreed to by all of the NTOs….

2012: A Year in Retrospect. Message from Regional Director, Mr. Xu Jing, MCST, WTO  edit., 48 p. Asia and the Pacific is taking tourism seriously. In 2012, the region recorded 232.9 million international tourist arrivals – almost one quarter of the world’s total arrivals -and was the fastest growing region for the second year in a row, with a 7% increase in tourism arrivals from 2011….

The importance of tourism in South-East Asia, UNSD/UNWTAO Workshop on Tourism Statistics for South East Asian countries, Vientiane, 16-19 June 2009, Ilpo Survo, Statistics Division, ESCAP, 12 p.

Tourism and Singapore’s Development, MND Auditorium, Singapore, 27 August 2013, CENTRE for SINGAPORE Liveable Cities, 11 p.

Singapore, from third to first world country. The effect of development in Little India and Chinatown by Eivind B. Furlund, Master thesis for the award of Master of Philosophy in development studies, specializing in Geography. Norwegian University of Technology and Science. Department of Geography. Trondheim. May 2008, 115 p. This dissertation explores the development of Singapore in the period from before Singapore’s independence (in 1965) until today. Singapore went from being a third world to becoming a first world country in a matter of decades. The change involved an impressive economic growth as well as an intensive modernization process. This paper answers questions concerning the effects of the modernization process in Chinatown and Little India in Singapore. How has the modernization process affected the built landscape, how has it changed the perception of the landscape, and what are the effects of conservation?....

From Architectural Heritage to Identity by  Heng Chye Kiang , 12 p.

GASTRONOMIC TOURISM: IMPLICATIONS FOR SINGAPORE by Grace May-Ann Chang Mazza, the Lauder Institute, University of Pennsylvania, A RESEARCH PAPER, April 2013, 31 p. There has never been more interest in food; as part of the tourism experience, food is important because of the large proportion of tourists’ expenditures devoted to it (~30 percent). This paper discusses the definition of gastronomic tourism, identifies gastronomic tourists, and examines the benefits and policy implications for developing gastronomic tourism. Finally, it provides an overview of Singapore’s tourism industry and the role of the Singaporean government in the development of gastronomic tourism in Singapore….

Trends for Leisure Travelling and Tourism in Singapore – The Case of Commonwealth Travel Services Corporation Pte Ltd (CTC Holidays) by Christina Lim Mei Theng & Emily Lui Phui Ying, Thesis for the Master’s degree in Business Administration, School of Management Blekinge Institute of Technology, Spring 2009, 77 p. There is an indication of a growing number of Singaporeans travelling overseas recently despite the current global economy downturns which do not seem to hamper their enthusiasm to escape from the small island in Southeast Asia region. This study aims to identify the trend and factors affecting or influencing Singaporeans from travelling. In addition, to identify what strategies can the travel industry adopt to sustain during crisis….

MEDICAL TOURISM IN MALAYSIA, SINGAPORE AND THAILAND by Chantal Herberholz1 & Siripen Supakankunti, Centre for Health Economics, Faculty of Economics, Chulalongkorn University, 29 p. This study focuses on Malaysia, Singapore and Thailand and aims at comparing the present role of the private hospital sector in the overall health system and for medical tourism in particular as well as the environment in which it operates, understanding the impact of medical tourism on destination countries’ health systems, and examining company strategies related to medical tourism of major health care companies in Malaysia, Singapore and Thailand, the focus being on foreign direct investment…..

  

 


Liens cartographiques
 

Page en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme  | La bibliographie | L'examen

 


 


 
  Cette page a été mise à jour le 15/07/15

     

   Copyright © 2007 by KEROURIO