GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Les référentiels  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2011  

 

           
            Les lexiques
 

L'Égypte
La Grèce et Rome
La Chine
 Le taoïsme
 Le confucianisme
 Le bouddhisme
L'Inde
L'Asie du sud-est
Le Bouddhisme
L'Islam
L'empire ottoman
L'Afrique subsaharienne
Le Maghreb
L'Espagne
Le Mexique
L'Amérique andine
L'Amérique anglo-saxonne
Les îles tropicales
Les pathologies tropicales
 
 
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiels
  Bibliographies

 
La civilisation chinoise classique
Le taoïsme

 


 
Le taoïsme en bref ...
 

«Laozi établit le Grand Commencement,
Il circule dans la Grande Origine...
Il contemple le chaos le chaos primordial avant son ouverture,
Il est en harmonie par de là la distinction du pur et du trouble...
Sa nature est le non-désir,
Sa conduite est le non-agir
»

Lao zi bianhua jing, IIe s. « Méditation sur Laozi »
 

«Lie-Tseu passa d’abord trois ans à étudier avec son Maître. Au bout de trois ans, il ne pouvait plus distinguer le vrai du faux. C’est alors que le Maître daigna le remarquer pour la première fois. Après cinq ans, il commença à voir la différence entre le vrai et le faux. Le Maire lui adressa un sourire. Au bout de sept ans, il réussit à libérer son esprit de la notion de vrai ou de faux et pour la première fois il fut invité à ‘assoire auprès du Maître. Enfin, au bout de neuf ans, il comprit que dedans et dehors sont une seule et même chose, que discourir sur le vrai ou le faux n’est pas une vraie question ; il sentit alors son corps se désagréger, devenir insignifiant, et il se rendit compte qu’il pouvait voyager avec le vent et se laisser emporter comme une feuille en automne. » ( Zhuang-Tseu ).
 

 

Au cœur du Taoïsme se trouve l'enseignement  du sage Laozi (ou Lao-Tseu , c'est-à-dire " Noble vieillard" ou " Ancien maître ")  tel que le rapporte le Daodejing (ou " Tao Te King" ), c'est-à-dire le " Livre de la Voie et de la Vertu " .On sait peu de choses de Laozi et la dimension historique du personnage  semble souvent d'estomper au profit de la légende.
 

La tradition veut qu'il ait été archiviste  royal au VIe siècle avant J.C .Déçu par la vie de cour et ses intrigues , il serait parti à dos de buffle vers les montagnes de l'ouest. Parvenu à la frontière un garde lui aurait demandé de l'enseigner. Pour répondre à cette requête Lao-Tseu aurait rédigé un texte , le Daodejing. Il est admis aujourd'hui que ce texte , relativement bref et rédigé dans un style mystérieux et allusif , représente en fait le travail de plusieurs rédacteurs.
 

Le mot "Dao" ( ou "Tao" ) signifie "Voie" .Dans le Daodejing le Dao est un principe cosmique primordial et éternel qui sous-tend toute création , toute diversité  et toute forme (" On peut penser à lui comme étant la mère de tout ce qui régi sous le ciel. Son vrai nom , je ne le connais pas ; on lui donne le nom poétique de " la  Voie " .( ... ) La Voie est régie par le " ainsi par soi-même "  " ( Daodejing , 25 ) ; " Le Tao , perpétuellement , n'agit pas ; ( Pourtant ) par lui tout est fait " (Daodejing , 37 ). Sans forme, sans durée , sans limite le Tao fait apparaître le Yin et le Yang  et engendre et maintient toute chose . (" Du Tao naquit l'Un ; de l'Un les deux ; Des deux , trois ; des Trois , les Dix mille êtres  " (Daodejing , 42 ).Une dualité complémentaire  traverse toute la création exprimée par le Yin ( l'ombre , le double , le négatif , le froid , ... ) et le Yang ( la lumière , le principal, le positif , ... ).Yin et Yang s'opposent en permanence et de leur dynamique résulte les transformations de toute la création : le jour et la nuit , les saisons , la vie et la mort , etc... Dans l'Univers tout commence par le Tao  et tout y retourne  dans un flux et reflux éternel .«  Le Tao est vide ; si l'on en fait usage, il paraît inépuisable. Ô qu'il est profond ! Il semble le patriarche de tous les êtres. Il émousse sa subtilité, il se dégage de tous liens, il tempère sa splendeur, il s'assimile à la poussière. Ô qu'il est pur ! Il semble subsister éternellement. J'ignore de qui il est fils ; il semble avoir précédé le maître du ciel. (… ) Trente rais se réunissent autour d'un moyeu. C'est de son vide que dépend l'usage du char. On pétrit de la terre glaise pour faire des vases. C'est de son vide que dépend l'usage des vases. On perce des portes et des fenêtres pour faire une maison. C'est de leur vide que dépend l'usage de la maison. C'est pourquoi l'utilité vient de l'être, l'usage naît du non-être. »Lao-Tseu conseille de puiser sa force dans le rythme de cette pulsation cosmique  en " ne faisant rien " ( " wu wei "  - " non -intervention " )  qui soit contraire au mouvement naturel des choses .
 

Le Dao est aussi un traité de bonne gouvernance .Pour Lao-Tseu le souverain idéal est si discret et si subtil  que le peuple ne se sent pas gouverné  et sa politique élimine les distinctions , causes  de jalousie et de mécontentement.
 

Un autre texte fondateur du Taoïsme est le Zhuangzi, du nom de son auteur Zhuangzi ( "Maître Zhuang" ) ou Zhuang Zhou  ( IVe siècle avant J.C ) .Zhuangzi médite sur la nature profonde la réalité  et les transformations infinies qui affectent la Vie et la Mort ( Il considère cette dernière comme synonyme de fusion avec le Tao ) .
 

Au fil des siècles cette philosophie évolua vers un Taoïsme religieux  comprenant diverses écoles ou sectes , un clergé érudit , des écritures révélées , un panthéon hiérarchisé , des temples et des monastères ainsi que des pratiques incluant la méditation , l'alchimie ,la magie , etc... La secte des " Maîtres célestes " ( " Tianshi " ) fondée en 142 par Zhang Daoling , vers la fin de la dynastie des han , fut probablement à l'origine de ce Taoïsme religieux . Beaucoup de ces sectes bénéficièrent de la protection impériale. C'est ainsi que l'empereur Zhuang Zong  ( 712-756 ) de la dynastie Tang décréta que toute famille devait posséder le Daodejing .
 

Une des particularités de ces écoles taoïstes  est d'avoir systématisé des techniques permettant  de s'assurer l'immortalité. L'adepte doit reconnaître et préserver le  " souffle primordial "  ( " yangqi " ) équivalent du tao indifférencié  et dispensateur de toute vie .Il doit retenir les essences corporelles du " souffle " ( " qi " ) , de l'énergie vitale  ( " jing " ) et de l'esprit ( " shen " ) en luttant contre leur amoindrissement qui conduit inéluctablement à la mort .Pour cela l'adepte recourt à des exercices de méditation , des pratiques gymniques à caractère thérapeutique  , un régime alimentaire adapté  , des techniques sexuelles visant  à empêcher l'orgasme .Cet enseignement  est celui du " corps du Tao " ( " daoti " )  - ou du " devenir corps avec le Tao " ("  tidao " ) , il se retrouve dans le mythe de Lao-tseu en tant qu'immortel par excellence :  " Il est présent à l'origine du Grand Commencement , il circule dans le début de la Grande Simplicité .Il flotte dans la Vacuité obscure , entre et sort par la porte de la Ténuité sombre , contemple le Chaos avant sa différenciation , le transparent et l'opaque avant leur séparation. Seul, sans compagne , il s'ébat dans le temps jadis, avant que furent ciel et terre .Il sort de son état caché pour y retourner et y demeurer. S'effaçant , il est le Primordial; s'accomplissant , il devient humain. Insaisissable ! " ( Livre de la transformation de Lao Zi ( Lao Zi Bianhua jing , IIe siècle ) .

 

« Plie toi en deux , tu resteras entier
Incurve toi , tu seras redressé
Sois vide afin d’être rempli
Usé tu seras rajeuni
Possède peu, ce peu fructifiera
Beaucoup, ce beaucoup se perdra
Le sage embrasse l’un , à toute créature
Devenant un modèle
Il ne s’exhibe point , et du coup resplendit
Ne se justifie point , ce qui fait qu’on l’exalte
Ne se glorifie point , pour son plus grand crédit
Tait ses succès et par là même se maintient
Ne rivalisant point , il n’a pas de rival
Le dicton ancien : Plie , tu resteras entier
N’est pas un mot en l ‘air
Reste entier , tout viendra à toi
 

Agis par non agir
Fais par non-faire
Savoure le sans-saveur
Magnifie le minime
Attribue nombre au peu
Répons aux torts que l’on te fait par la vertu
Apprends à vaincre dans l’aisé le malaisé
Apprends à maîtriser le grand dans le minime
Le sage ne s’efforce point de faire grand
Il fait grand par là même
Promettre à la légère n’est pas tenir parole
Croire que tout est facile fait naître mille obstacles
Mais le sage croyant que tout est difficile
Tout s’aplanit devant ses pas
".
 

Dao de Jing , 63

 

 

 

 
Le taoïsme sur le Net

 

 

Le Taoïsme
http://web.amb-chine.fr/Documents/Apercu/religion_taoisme.htm 

Le Taoïsme  ( One Little angle.com )
http://www.onelittleangel.com/sagesse/religion/taoisme.asp 

Le Taoïsme ( Centre d’Etudes de la culture Taoiste )
http://www.cect-sanyuan.org/docs/intro.htm 

Le Taoïsme
http://perso.wanadoo.fr/revue.shakti/taoisme.htm 

"Le taoïsme" de Vincent Goossaert ( Clio.fr , Bibliothèque en ligne )
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/le_taoisme.asp 

"Les traits fondamentaux de la religion chinois" de Vincent Goossaert ( Clio fr., Bibliothèque en ligne )
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/les_traits_fondamentaux_de_la_religion_chinoise.asp

Citations de la pensée taoïste ( One Little angle.com )
http://www.onelittleangel.com/sagesse/citations/religion.asp?mc=30# 

Tao Te King , le livre de la Voie et de la Vertu ( traduction de S.Jullien )
http://taoteking.free.fr/

Le Tao Te King par Lao Tseu ( Extraits )
http://www.archipress.org/batin/tao.htm 

Tao Te king
http://www.geocities.com/nyssen/lao.htm 

Le Tao Te King ( Commentaires )
http://classes.bnf.fr/queneau/reperes/ref/3quen.htm 

Tao Te King ( Extraits )
http://www.philo5.com/Mes%20lectures/Lao-tseu,%20Tao%20te%20king.htm 

Taoism and the arts of China
http://www.artic.edu/taoism/menu.php 

Le Taoïsme de V.Goossaert ( Clio, Bibliothèque en ligne )
http://www.clio.fr/BIBLIOTHEQUE/Le_taoisme.asp 

Le Taoïsme
http://www.systerofnight.net/religion/html/chine.html

 Les immortels Taos
http://www.outre-vie.com/croyancereligion/asie/taoisme.htm

LE TAOISME EN CHINE AUJOURD'HUI  de Sergio Ticozzi 
[NDLR. Traduction EDA d'un article paru en italien le 15 juin 1994 dans la revue CINA OGGI du centre missionnaire PIME de Milan]
http://eglasie.mepasie.org/1994/octobre/chine/8_94/dossier1_1/ 

CHINE ,LA RELIGION POPULAIRE EN CHINE de Sergio Ticozzi
[NDLR. Cet article a paru en italien le 15 octobre 1992 dans la revue CINA OGGI ( «  Eglises d’Asie » , Dossiers et documents N°1/93-16/01/1993 )
http://eglasie.mepasie.org/1993/janvier/chine/1_93/dossier1_1/
 

Taoïsme
http://www.er.uqam.ca/merlin/aj891802/douze/taoi.html 
 

Un ensemble de divinités, de personnages sont représentés dans l'art chinois se rapportant aux légendes et aux religions chinoises : le taoïsme, le confucianisme et le bouddhisme.
http://www.culture.gouv.fr/documentation/joconde/fr/decouvrir/expositions/guimet/theme_guimetlex.htm
 

Textes sacrés du taoïsme
http://perso.wanadoo.fr/revue.shakti/txttao.htm
 

Le taoïsme
http://www.chine-informations.com/modules/sections/index.php?op=viewarticle&artid=31 
 

Une présentation du taoïsme philosophique Par Michaël D.  /  ikari@ifrance.com  /  21 mai 2003
http://atheisme.free.fr/Contributions/Taoisme.htm

Le Tao authentique
http://www.taoism.net/french/
 

Le Taoïsme
http://www.arte-tv.com/fr/histoire-societe/archives/Chine/Courants_20philosophiques_20_26_20religieux/386040,CmC=386088.html

Les grandes écoles du Bouddhisme chinois de F.Wan,g ( Clio, Bibliothèque en ligne )
http://www.clio.fr/bibliotheque/Les_grandes_ecoles_du_bouddhisme_chinois.asp 

     

  

 

Page  en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme  | La bibliographie | L'examen

 


 


 
  Cette page a été mise à jour le 28/06/11.

    Copyright © 2007 by KEROURIO