GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Le référentiel  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2015  

 
Dicotour
 

E

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiel
  Bibliographies

  "Dicotour"
Les mots de la Géographie du Tourisme

 

Eau conditionnée :

Ce sont des eaux embouteillées, qu'il s'agisse d'eaux minérales , d'eaux de sources ou d'eaux rendues potables par traitement .Une réglementation stricte sur l'étiquetage permet de lever le doute sur le produit. Pour ne considérer que les eaux minérales, 700 sources sont concernées en France et embouteillées dans 54 usines soit une production de 5,6 milliards de litres /an .


Eau thermale :

C'est une eau dont la température est supérieure à celle de l'eau de la nappe phréatique régionale et/ ou une eau naturelle dotée de propriétés particulières liées à sa minéralisation propre. Le langage courant emploie cette dénomination pour les eaux utilisées (quelles que soient leurs températures ) dans les établissements de soins dits établissements thermaux .Cette habitude remonte à l'Antiquité car, à cette époque , seules les eaux chaudes étaient utilisées à des fins curatives . L'eau thermale est aussi appelée   "eau minérale " ou "eau thermo minérale ". La particularité de l'eau thermale c'est d'abord son activité thérapeutique. Une eau thermale sert comme moyen de traitement  dans une thérapeutique bien particulière ( la crénothérapie ).Une autre particularité de l'eau thermale est d'être utilisée au lieu même de l'émergence. Enfin l'eau thermale n'est pas tout à fait un médicament au sens où l'entend notre pharmacopée contemporaine. Ce n'est pas non plus un aliment diététique, un produit de régime ou un " produit biologique ". C'est une substance complexe qui se caractérise par certaines propriétés physiques (température à l'émergence , nature des gaz thermaux , etc ... ), des critères chimiques ( sa minéralisation ) et des caractéristiques thérapeutiques qui les font utiliser pour le traitement de telle ou telle pathologie .

Eau thermale (définition)
http://www.cig.ensmp.fr/~hubert/glu/FRDIC/DICEAUTH.HTM

L’eau thermale (Eurothermes)
http://www.eurothermes.com/eauetbienfaits.asp 

Eau minérale (définition)
http://www.cig.ensmp.fr/~hubert/glu/FRDIC/DICEAUMI.HTM

  

Eaux de baignade :

Eaux ou parties de celles-ci ( zone d'un plan d'eau, ... ), douces, courantes ou stagnantes, ainsi que l'eau de mer, dans lesquelles la baignade est : - soit expressément autorisée par les autorités compétente dans la mesure où elles satisfont à des normes européennes, - soit n'est pas interdite et habituellement pratiquée par un nombre important de baigneurs.


Échelle :

C'est le rapport existant entre les distances mesurées sur une carte ou un plan et les distances réelles mesurées sur le terrain .
 

Écologie :

 C’est la science des échanges et des équilibres naturels  ou «  science des relations  des êtres vivants, plantes et animaux , entre eux et avec leur milieu » ( E. HAECKEL, 1866 ). A côté d’une écologie issue des sciences naturelles, de la biologie et de la géographie physique , s’est développée à partir d’elle une écologie politique qui étudie l’impact des activités productives humaines  sur les équilibres naturels.  L’écologie politique  a donné naissance  à un mouvement politique, le mouvement écologiste , dont l’objectif est de transformer  la manière de produire  et de consommer afin de sauvegarder l’environnement naturel .

Écologie ( Wikipédia, l’encyclopédie libre)
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cologie



Écomusée :

C ' est un lieu de Mémoire permettant de faire revivre des espaces et /ou des traditions disparus. L ' écomusée est "une institution culturelle assurant, d'une manière permanente, sur un territoire donné, avec la participation de la population, les fonctions de recherche, conservation, présentation, mise en valeur d'un ensemble de biens naturels et culturels, représentatifs d'un milieu et des modes de vie qui s'y succèdent " ( Ministère de la Culture et de la Communication , instruction du 4 mars 1981). L'écomusée se définit comme le reflet d'une identité locale  porteuse d'une spécificité culturelle. Le plus ancien écomusée est celui de Skansen, près de Stockholm, créé au début du XXe siècle Ce concept fut importé en France  par G. H Rivière dans les années 60. Parmi les réalisations françaises les plus remarquables on peut citer l'écomusée de La Grande Marquèze dans le parc naturel régional des landes de Gascogne et l'écomusée d'Alsace .

Définitions de l’écomusée de G. H Rivière
http://www.ecomusee-creusot-montceau.fr/rubrique.php3?id_rubrique=39

L’écomusée et le musée de Société (Agence de Valorisation des Initiatives Socio-économiques, 2005)
http://www.avise.org/IMG/pdf/Ecomusee_13_12_04-2.pdf
 

Fédération des Ecomusées et des Musées de Société
http://www.fems.asso.fr/pages/fr/l_eacutecomuseacuteologie_et_le_museacutee_99.html
 

De l'écomusée au musée de société de Jean-Claude Duclos, directeur du Musée dauphinois
http://www.musee-dauphinois.fr/Commun/docs/1/Doc88.pdf

Écomusée ( Wikipédia, l’encyclopédie libre)
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89comus%C3%A9e 

L’écomusée d’Alsace ( Site officiel )
http://www.ecomusee-alsace.fr/accueil.asp 

L’écomusée Creusot-Montceau
http://www.ecomusee-creusot-montceau.fr/



Écosystème :

 

C'est un ensemble formé de populations vivant sur un territoire donné, des éléments abiotiques qui leurs sont liés et des interactions entre ces différents éléments. Un écosystème est constitué d'une biocénose , d'un biotope et des relations existantes entre eux.

 

 

Écotourisme :

 

"L'écotourisme est une visite responsable  au plan de l'environnement, dans des milieux naturels relativement peu perturbés,avec le but d'apprécier la nature ( et toute une uatre dimension culturelle du passé" ou du présent ) qui font la promotion de la conservation, qui a un faible impact négatif et qui permet une implication socio-économique des populations locales" (UICN). Le conceptd'écotourisme a été forgé  dans les années 1980 par la " World Wildlife Fund " ( W.W.F ), la plus puissante O.N.G conservationniste mondiale. On s'accorde généralement à le définir par ses trois objectifs officiellement revendiqué : - il aide à la conservation des aires naturelles protégées, - il permet le "développement durable" des populations concernées, - il éduque les visiteurs .«  Ecological Tourism implies a scientific, aesthetic or philosophical approach, although the ecological tourist is not required to be a professionnal scientist, artist or philosopher .The main point  is that the person who practices  ecotourism has the opportunity of immersing him or herself in nature in a way most people cannot enjoy in their routine, urban existence. This person will eventually acquire  a consciousness that will convert him/her into somebody keenly involved in conservation issues” (CEBALLOS-LASCURAIN H., 1996.- Tourism, Ecotourism and Potected Areas, Gland , IUCN , p. 5 ). Divers auteurs (Scace et al., 1992, Wight , 1994, etc… ) suggèrent que l’ Écotourisme est un déplacement à caractère touristique dans la Nature qui contribue à la conservation de dernière . Wigh (P.39-40) énumère les principes selon lesquels une expérience écotouristique doit être conduite : - elle ne doit entraîner aucune dégradation du milieu naturel , -elle doit procurer des bénéfices à long terme à l’environnement naturel , la communauté locale et l’industrie en termes de conservation, d’acquisitions scientifiques, sociales, culturelles et économiques, - elle doit concourir à l’éducation de toutes les parties en présence : communautés locales , gouvernement, organisations non gouvernementales , industrie et touristes, - Elle doit encourager toutes les parties à reconnaître la valeur intrinsèque de la ressource naturelle , - elle doit contribuer à instaurer un partenariat entre les différents acteurs en présence : gouvernement, organisations non- gouvernementales, etc…,- elle doit assurer la promotion auprès des différents acteurs de comportements moraux et éthiques en matière de protection de l’environnement naturel et culturel .
 

Définition de l’écotourisme ( Municonsult , 2002)
http://www.biospherelac-st-pierre.qc.ca/pdf/plan_directeur/ANNEXE1.pdf 

L’écotourisme ( Wikipédia, l’encyclopédie libre)
http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89cotourisme 

The International Ecotourism Society
http://www.ecotourism.org/webmodules/webarticlesnet/templates/eco_template_news.aspx?articleid=12&zoneid=25

Ecotourisme magazine
http://geotourweb.com/nouvelle_page_55.htm 

L’écotourisme : définitions, caractéristiques, …
http://www.ecotravelperu.com/francais/intro.php3 

Qu'est-ce que l'écotourisme ?
http://www.naturelodging.org/naturelodgingfiles/def_ecotourisme.htm


 

Embargo :

En droit international c’est une mesure de contrainte par laquelle un ou plusieurs états interdisent  la livraison d’un ou plusieurs produits  à un ou plusieurs états . L’embargo peut concerner tous les moyens de transport : navires, avions, etc… 

 

Émetteur :

 

Qui dirige un message ou un signe vers un récepteur


Émigré :

C’est une personne qui a quitté temporairement ou définitivement son pays d’origine


Emplois directs :

 

Ils regroupent les activités marchandes dédiées totalement à la satisfaction des besoins du touriste : transports internationaux touristiques, consommations au cours des séjours touristiques dans les activités touristiques et dans les autres activités .

 


Emplois indirects :

 

Ils regroupent la branche produisant des biens faisant l’objet des " achats préalables " des touristes et la branche produisant des " autres biens et services " de la consommation intérieure touristique ou résultant des activités non marchandes dans les activités touristiques et les autres activités .

 


Emplois induits :

 

Ils correspondent aux postes de travail créés dans l’ensemble de l’économie grâce aux dépenses réalisées , en seconde étape, par les personnes qui doivent leurs revenus au Tourisme (salariés et indépendants ).

 


Emplois saisonniers
 :

 

Ce sont des emplois non annuels qui ne sont pas offerts à l’année mais permettent à l’entreprise de faire face aux flux de touristes .Ils peuvent prendre des formes diverses .Cela défini soit un emploi de quelques mois suivi ou non d’un autre emplois dans le secteur touristique ou d’une branche d’activité différente soit une pluri - activité spontanée.

 


Encadrement des aides :

 

Il définit les règles qui caractérisent les aides européennes et notamment celles destinées aux entreprises .

 


E.P.C.I :

 

Établissement Public de coopération intercommunale


Enclavement ( infinitif : Enclaver ) :

 

Le terme désigne l'absence d'accès au Marché dans un espace donné. Cette absence peut être d'ordre matériel (obstacles aux communications) ou économique (prix de transport prohibitifs) conduisant à des effets d'isolement assez analogues à ceux provoqués par l'insularité.


 

Endémisme :

Le terme désigne un phénomène par lequel une espèce ou un groupe taxonomique demeure strictement inféodé à une aire biogéographique déterminée, généralement de surface restreinte, dans laquelle il s'est différencié par suite de l'existence de conditions écologiques spécifiques à la zone considérée. Certaines espèces animales ou végétales endémiques sont des reliques évolutives. Ainsi le Gingko biloba, un véritable fossile vivant chez les plantes puisqu'il remonte au début de l'ère Secondaire, est endémique d'une province de Chine, le Chekiang  où il fut découvert au XVIIIe siècle. De même l'Hatteria, un reptile sphénodonte, relique triasique, dont l'habitat est restreint à une l'île du sud de la Nouvelle-Zélande. L'endémisme est particulièrement important dans les faunes et les flores insulaires .Les îles représentent, de façon générale , des centres privilégiés d'endémisme. Certaines îles tropicales de l'Ancien Monde présentent des taux d'endémisme exceptionnellement élevés. C'est, par exemple, le cas de Madagascar. On y dénombre 80% d'espèces végétales endémiques sur plus de 11000 espèces de plantes supérieures .De même 90% des espèces de reptiles sont propres à cette île, en fait un microcontinent.

 

Endémisme (L’encyclopédie libre Wikipédia)
http://fr.wikipedia.org/wiki/End%C3%A9misme

 
Endotrope :

Se dit d'une station dont le développement est tourné vers l'utilisation touristique d'éléments internes à son tissu bâti : monuments, musées, activités culturelles, casino , etc...

 


Endotropisme :

 

Une station touristique sera qualifiée d' endotrope lorsqu'elle est est tournée vers l'utilisation touristique d'éléments issus de son propre patrimoine bâti : monuments, musées, casinos, établissement thermal , etc...

 


Enjeu(x) :

 

" Ce que l'on peut gagner ou perdre dans une compétition , une entreprise " (Définition du " Robert "). En matière de Développement touristique ils correspondent aux points sur lesquels les différents acteurs accepteront de miser tout en ayant soin de préserver leurs intérêts respectifs .Le concept de " risque" est, de ce fait, connexe à celui d' " enjeu " .

 

Enquête auprès des visiteurs venant de l’étranger (E.V.E): 

Cette enquête mesure le volume mensuel des flux touristiques des non résidents à la sortie du territoire. Elle  a été réalisée pour la première fois en 2004. Elle est destinée à permettre de mieux connaître l’ensemble des dépenses réalisées par les non résidents sur le territoire français. Les questions, traduites en huit langues, ont été remplies par plus de 120000 personnes en 2004.


Enquête aux frontières :

 

Cette enquête, réalisée régulièrement par la Direction du tourisme, interroge, en sortie de France, les étrangers après un séjour et les Français se rendant à l'étranger. Elle est menée auprès des touristes et des excursionnistes quel que soit le mode de transport utilisé , à l'aide d'un questionnaire auto administré. Le plan de sondage de l' enquête est stratifié selon différents critères ( géographiques, temporel, mode de transport ). Environ 120000 questionnaires ont été exploités en 1989 et 70000 en 1991.L'Enquête aux frontières est réalisée selon une périodicité très variable : 1991, 1993-1994, 1996, 2000-2001, ....

 


Enquête de fréquentation dans l'hôtellerie de Tourisme  :

 

Elle est réalise conjointement par l'INSEE et la Direction du Tourisme et sa mise en oeuvre relève des directions régionales de l'INSEE. C'est une enquête mensuelle réalisée par voie postale  pour l'ensemble des hôtels homologués (0 à 4 étoiles) . Le parc hôtelier est mesuré au 31 décembre  de chaque année  et la fréquentation est appréciée sur chaque mois .Plusieurs indicateurs sont collectés:  les arrivées, les nuitées, la durée moyenne de séjour, le taux d'occupation, ...

 


Enquête publique :

 

C'est une procédure légale habituelle destinée à la fois à rendre public un projet et à recueillir les oppositions éventuelles à ce projet, en particulier chaque fois qu'une décision publique est susceptible d'avoir des effets sur le droit de propriété privée   ( réalisation d'une infrastructure, adoption de nouvelles règles d'urbanisme, etc ... ).La plupart des grandes opérations d'aménagement sont soumises à enquête publique, organisée par le Préfet ( notamment R . 11.4 à R. 11.14 du code de l'expropriation et décrets 85.542 du 23 avril 1985 pour les POS , PAZ, ... , 88.635 du 6 juin 1988 pour les remontées mécaniques et les pistes de ski alpin, 89.694 du 20 septembre 1989 pour l'application de la Loi Littoral). Son objet est d'informer et d'éclairer le public sur les motifs du projet et les modalités de sa réalisation, de permettre l'instauration d'un dialogue entre le public et l'administration ou le maître d'ouvrage par l'intermédiaire d'un commissaire enquêteur. Le champ des aménagements, constructions ou ouvrages soumis à enquête publique est très vaste. La loi du 12 juillet 1983 "Bouchardeau" a introduit l'enquête publique pour les aménagements susceptibles d'affecter l'environnement. Les autorisations d'occupation du sol sont nécessaires pour l'ensemble des aménagements touristiques, même pour le stationnement de caravanes, les terrains de camping, les parcs résidentiels de loisir, le stationnement de caravanes en dehors des terrains aménagés, les habitations légères de loisir, les villages de vacances, les camps de tourisme et camps de loisirs. Les conditions de leur obtention sont définies dans le Code de l'urbanisme.

 


 

Enquête sur le suivi de la demande touristique des français (S.D.T ):

 

Elle est réalisée depuis 1990 et elle permet de connaître l'évolution des comportements touristiques des français . Elle est réalisée mensuellement par voie postale, par les soins de TNS-Sofres pour la Direction du Tourisme , auprès d'un panel représentatif de 20000 personnes  âgées de 15 ans ou plus.C'est à la fois un outil conjoncturel ( appréciation de l'évolution de la demande touristique ) et un outil à vocation régionale  permettant aux régions de mieux se positionner  face aux attentes de la clientèle, d'évaluer avec précision leur part de marché, d'analyser les caractéristiques des séjours, etc...

 

Enquête vacances  :

Ces enquêtes permettent d’obtenir des informations sur les départs en vacances entre le 1er octobre et le 10 octobre de l’année suivante. L’enquête vacances est une partie de l’enquête permanente  sur les conditions de vie des ménages (EPCV). Elles sont réalisées sur la base d’un échantillon de 8000 ménages en France métropolitaine et elles ont lieu chaque année en janvier, mai et octobre.  Depuis 1995 des questions relatives aux vacances sont posées tous les cinq ans . Les dernières l’ont été en octobre 1999 et octobre 2004. Le terme «vacances» désigne  «les voyages d’agrément d’au moins quatre nuits hors du domicile» .
 

Ensoleillement ( Durée d' ... ) :

Elle est exprimée en heures par un total mensuel  ou annuel. Les plus forts totaux annuels se rencontrent dans les déserts sub-tropicaux : 3900 heures à Yuma (Arizona ) , 3670 heures  à Hélouan en Égypte .Les plus faibles  dans les régions océaniques des hautes latitudes  ( 1050 heures  dans le nord des îles Shetland en Écosse .En France les totaux annuels varient du simple au double : 1500 heures dans le nord  et près de 3000 heures sur la Côte d’Azur


 

Environnement :

 

Le terme désigne au départ de  qui environne. Dans un sens étroit il désigne l'environnement physique ou naturel. Dans un sens élargi qui tend à s'imposer de plus en plus et dans le sens du langage des géographes ce concept regroupe à la fois les composantes sociales et humaines d'un milieu ainsi que ses composantes naturelles, physiques et biologiques. L' espèce humaine elle-même fait partie de l'environnement qu'elle contribue à modifier.



Escalade :

 

Ascension qui peut se pratiquer soit en Montagne, soit sur des rochers ou des falaises avec, en général l'assistance d'un guide .

 

 

Esclavage  :

Selon la convention de 1926 adoptée par la S.D.N  c’est « l’état ou condition d’un individu sur lequel s’exerce les attributs du droit de propriété  ou certains d’entre eux ». L’esclavage  fut aboli définitivement dans un état pour la première fois par le Rhode Island en 1794. En France l’esclavage fut supprimé par la Convention , il fut rétabli en 1802 dans les colonies par Bonaparte et définitivement supprimé en 1848. Il y aurait actuellement encore près de 1,5 millions d’esclaves dans le Monde .


Espace 
:

 

Terme polysémique par excellence car utilisé avec des sens différents selon les disciplines scientifiques. Pour le Géographe, et au sens banal du terme, l'espace est une étendue vaste  mais délimitée donc cartographiable   de la surface terrestre. Cette polysémie se retrouve aussi en Géographie touristique  où l'espace n'est pas seulement un paysage (naturel ou anthropisé à des degrés divers) regardé, mais c'est aussi un espace aménagé (remodelé, restructuré) et même consommé. Par ailleurs au sein d'un espace géographique donné, l'activité touristique est omniprésente, ais elle est rarement exclusive. Elle coexiste avec d'autres types d'activités, parfois complémentaires au Tourisme. Enfin le Tourisme même est générateur d'espaces touristiques variés et souvent coalescents, voire étroitement imbriqués. On notera qu'un usage répandu du terme espace et de l'adjectif spatial a abouti à en faire un équivalent (un synonyme)  du terme géographie et géographique. Par exemple les expressions de répartition spatiale et de distribution spatiale sont l'équivalent de répartition et de distribution géographique .

 

 


Espace Classé Boisé ( E.C.B ) :

 

Mesure de protection relative aux bois  aux forêts et aux parcs existants ou à créer. Ces terrains peuvent être classés dans le cadre d'un P.O.S  ou, dans les communes non dotées d'un P.O.S , si le département a décidé de percevoir la Taxe Départementale sur les Espaces Sensibles ( T.D.E.S ) , ils sont créés sur décision du président du Conseil Général ou , après proposition du Conseil général et avis du Conseil Municipal concerné .Le classement interdit tout changement d'affectation du sol de nature à compromettre la conservation , la protection ou la création de boisements. Toute coupe ou abatage d'arbres est soumise à autorisation. Le défrichement du sol est interdit de droit. Le stationnement des caravanes est interdit. Le déclassement des terrains n'est pas possible par modification du P.O.S ( réf. - Code de l'Urbanisme : art.L.130-1 à L.130-6 , R.130-1 à R. 130-16/Code de l'Urbanisme  : art. L.142-11 et R.142-2 ).

 

Outils de planification et de gestion de l’espace forestier
http://www.ain.pref.gouv.fr/DDAF/dgeaf/textes/outils/opg.html




Espace local :

 

C'est l'aire d'intervention à l'intérieur de laquelle s'inscrit toute opération de développement. Sa prise en compte constitue l'élément essentiel de toute opération d'aménagement .'" L'espace n'est pas conçu ici comme distance des lieux, mesurée par des coûts. L'espace n'est pas non plus un et indivisible, modelé par des lois de fonctionnement exogènes. Il est avant tout pluriel, composé de territoires qui sont avant tout autant d'espace des vie pour des groupes qui doivent et peuvent organiser leur propre développement " ( PECQUEUR B., 1986 .- " Crise économique : crise du discours sur l'espace  ", Économie et Humanisme , mai-juin 1986 ).



Espace rural :

 

Il est défini par l'I.N.S.E.E comme l'ensemble des communes non urbaines , c'est comprenant moins de 2000 habitants . Ainsi défini l'espace rural représente 80% du territoire national.

 

 

Espace touristique :

 

C'est l'espace qui supporte les activités touristiques. Il comporte des espaces d'émission, de transport et de réception des flux touristiques. L'espace est à la fois support, constituant et résultat de l'activité touristique. Le Tourisme  se pratique dans des espaces très divers avec des préférences marquées pour certains d'entre eux : espace littoral, espace montagnard, espace urbain , ...

 

 

Espace vert :

 

C'est une surface de terrain ni bâtie ni boisée , ouverte au public et notamment aux enfants et adolescents, dont on peut imposer la création au constructeur d'un immeuble d'habitation (Code de l'Urbanisme , art. R.111.7 ). Ces espaces doivent ensuite être pérennisés par leur inscription au P.O.S. de la commune (code de l'urbanisme, art. R.123.31).

 

 

Estran :

 

Partie du rivage affectée par les mouvements de marée. C'est une étendue de terrain qui est recouverte lors de la pleine mer et découverte à basse mer. L'estran ne doit pas être confondu ni avec l'avant-côte, qui n'est jamais découverte, ni avec l'arrière- côte, qui n'est jamais submergée, si ce n'est dans le cas exceptionnel de grandes tempêtes. Son extension dépend de l'ampleur du marnage et de la pente du littoral. En France dans la baie du Mont saint Michel où les deux facteurs se conjuguent  l'estran s'étend sur une vingtaine de kilomètres. Selon la nature de la roche on distingue des estrans rocheux  ( platiers rocheux ) et des estrans  sableux  (plage ) ou vaseux (marais littoraux). L'estran revêt une grande importance économique car il est un lieu d'exploitation des ressources de la mer  ( sel, algues , coquillages ) et un espace de tourisme balnéaire .

 

 

Estuaire :

 

Du latin "Aestus ", le terme désigne l'embouchure d'un fleuve affectée par les mouvements de marée. Dans le vocabulaire géographique contemporain, la notion d'estuaire peut être plus étroite en couvrant le stade de l'évolution des embouchures fluviales ennoyées au cours duquel l'ancienne vallée fluviale  envahie par la dernière transgression a déjà été partiellement  comblée en amonts et sur les flancs, le chenal axial régularisé et calibré ayant une largeur et une profondeur croissante vers l'aval, avec un volume oscillant de plus en plus important. L'estuaire, dans cette acceptation, est une forme géomorphologique intermédiaire entre la ria et le delta . 

 


Établissement public :

 

C'est un service public doté de la personnalité morale .Il a un patrimoine propre , il dispose de l'autonomie financière et il est soumis au principe de la spécialité quant à sa compétence .Le droit administratif lui est applicable .

 

 

Étagement bioclimatique : 

En tant que volume saillant d’amplitude variable et pénétrant à des degrés divers dans les couches élevées de la troposphère, la montagne se caractérise par un étagement, une succession d’amplitude décroissante avec l’altitude, des formes de vie. Cet étagement bioclimatique est déterminé par l’action corrélée de divers facteurs, tous liés à l’augmentation de l’altitude: la diminution de la pression atmosphérique, la baisse de la température, l’augmentation de la force du vent, l’intensification du rayonnement ultraviolet, ….La configuration et la physionomie du de la couverture générale traduisent de la manière la plus visible l’existence de ce phénomène .Dans les Alpes européennes les botanistes distinguent classiquement six étages : - l’étage collinéen porteur de formations végétales au sein desquelles prédominent les arbres à feuilles caduques , l’étage subalpin inférieur et moyen constitué sur tout de conifères (épicés , mélèzes et pins cembro), l’étage subalpin supérieur où la couverture arborée se raréfie pour céder la place à des formations herbacées (alpages) entrecoupées de rhododendrons et de myrtilles, l’étage alpin où prédomine la pelouse et l’étage nival où la rudesse des conditions environnementales concourt à la quasi-disparition de la végétation.

 

 

Étang :

 

Le terme désigne une étendue d'eau calme de faible superficie. En zone littorale, il existe des étangs d'eau douce alimentés uniquement par les eaux pluviales et le ruissellement terrestre, mais aussi des étangs d'eau saumâtre, dans lesquelles pénètre , plus ou moins épisodiquement , l'eau de mer  et des étangs d'eau salé, en communication permanente avec la mer par une passe ( ou grau ). L'emploi du terme étang, dans ce dernier cas peut prêter à discussion, mais il est souvent justifié par les traditions locales, la toponymie et une longue pratique.
 

 

État :

Selon le dictionnaire de l’Académie française (1696) le terme État a deux significations: «le gouvernement d’un peuple vivant sous la domination d’un prince ou en république», «se prend aussi pour le pays même qui est sous une telle domination». L’état est une forme d’organisation politique et juridique d’un pays. Il est délimité par des frontières et il est constitué d’institutions lui conférant le droit exclusif d’exercice du pouvoir politique: la souveraineté. Le pays désigne l’entité géographique, tandis que le gouvernement est l’une des institutions par lesquelles l’état exerce son pouvoir. La nation ne se confond pas obligatoirement avec l’état sauf dans le cas de l’état nation.

 

 

Ethnie :

Du grec «ethnos»: peuple .C’est une collectivité unie par une langue, une histoire et une culture communes  (représentations du Monde, coutumes, principes d’organisation sociale ) et souvent par un espace spécifique ( relative unité territoriale ).

 

Ethnotourisme :

C’est un tourisme tourné vers le contact avec les peuples premiers dits aussi peuples autochtones.



Étude d ' impact :

La loi du 10 juillet 1976 a imposé aux travaux effectués par l'administration, ou avec son autorisation, de respecter les préoccupations d'environnement. Pour mettre en oeuvre ce principe, elle a prévu que les dits - travaux devaient être précédés d'une étude d'impact qui préciserait les conditions dans lesquelles ils portaient atteinte à l'environnement. En outre, dans le cas où elle n'a pas été réalisée conformément à la réglementation, son irrégularité entraîne l'illégalité de la décision administrative décidant ou approuvant ces travaux. Enfin, Si elle n'a pas été réalisée alors qu'elle était obligatoire, un tiers peut obtenir du tribunal administratif le sursis à exécution de la décision administrative, sans qu'aucune autre condition n'ait à être remplie. Le champ d'application et le contenu sont précisés dans la loi. Les travaux de modernisation des remontées mécaniques sont exonérés d'étude d'impact (mais pas, dans certaines conditions, de l'autorisation d' U.T.N. ) les aménagements de terrains pour le stationnement de caravanes et terrains de camping de moins de 200 emplacements en sont également dispensés. Tous les travaux, ouvrages et aménagements d'un coût financier supérieur ou égal à 6 millions de francs sont soumis à étude d'impact. Un certain nombre de travaux dont la liste est fixée par décret est également soumis à étude d'impact ( loi 76.627 du 10 juillet 1976 et décrets du 12 octobre 1977 , du 20 décembre 1979 ) , notamment les ouvertures de terrains aménagés pour camping ou caravanage de plus de 200 emplacements. Cette étude analyse successivement l'état initial du site et de son environnement, les effets prévus sur le milieu naturel et social, les raisons pour lesquelles notamment du point de vue des préoccupations de l'environnement le projet présenté a été retenu, les mesures envisagées par le maître d'ouvrage ou le pétitionnaire pour supprimer, réduire les conséquences dommageables . La réalisation de l'étude d'impact incombe au maître d'ouvrage public ou privé : il lui appartient de prendre en compte les préoccupations d'environnement à tous les stades du projet, c'est-à-dire de la conception à la réalisation.


 

Eutrophisation :

 

Enrichissement des cours d'eau et des plans d'eau en éléments nutritifs, essentiellement le phosphore et l'azote qui constituent un véritable engrais pour les plantes aquatiques Elle se manifeste par la prolifération excessive des végétaux dont la respiration nocturne puis la décomposition à leur mort provoquent une diminution notable de la teneur en oxygène. Il s'en suit, entre autres, une diversité animale et végétale amoindrie et des usages perturbés (alimentation en eau potable, loisirs,...).

 

L’eutrophisation ( CNRS, dossier scientifique : l’eau)
http://www.cnrs.fr/cw/dossiers/doseau/decouv/ecosys/eutrophisat.html

L’eutrophisation
http://www.polmar.com/pollution/eutrophisation.htm

Eutrophisation ( Cité des sciences)
http://www.cite-sciences.fr/lexique/definition1.php?lang=fr&set_idexpo=25&idmot=372&rech_lettre=E

 

Excursion :

 

C'est un déplacement  touristique d'une journée ne comprenant pas de nuitées.

 


Excursionniste :

 

Tout visiteur dont le séjour dans le pays visité ne comporte aucune nuitée ou est inférieur à 24 heures. Cette appellation s'étend aux passagers de croisière hébergés à bord de leur bateau. L'excursionniste, comme le touriste, est intégré à la catégorie des visiteurs .

 


Exode rural :

Flux migratoire des campagnes vers les villes .L’exode rural est le fait majeur  des sociétés en voie d’industrialisation ( l’Europe au début du XIXe siècle par exemple ). Il se caractérise par le départ des agriculteurs ou de leurs enfants (exode rural proprement dit) , mais aussi des ruraux non agriculteurs  (artisans , travailleurs itinérants, gens sans emploi ) .Il correspond à la modernisation de l’agriculture  et au développement des emplois industriels et tertiaires .


Exotrope  :

Se dit d'une station dont le développement est orienté essentiellement vers des éléments attractifs extérieurs à son bâti, indépendants et préexistants : la mer, la plage, un champ de neige, etc...

 


Exotropisme :

 

Une station touristique sera qualifiée d' exotrope lorsqu'elle utilise des éléments attractifs extérieurs à son bâti et qui, généralement, lui préexistent et sont indépendants d'elle : mer, forêt, champ de neige, etc...

 


Exportation touristique :

 

Ensemble des recettes d'un pays sur les marchés étrangers, incluant : - les recettes  de son tourisme réceptif, - les recettes de ses exportations  de biens d'équipement  et de consommation, services, actions  de formation, ingénierie  et savoir- faire à caractère touristique .

 


 

Expropriation :

 

Procédure juridique qui force un propriétaire à vendre son bien pour rendre possible une opération considérée d'intérêt public .

 

 


Expropriation pour cause d'utilité publique :

Dans certains cas, l'État, les collectivités locales et leurs établissements publics peuvent être amenées à déposséder une personne privée de son bien, pour remplir une mission d'intérêt public et afin d'utiliser ce bien dans un but conforme à cette mission. Le bien acquis est transféré dans le patrimoine généralement d'une personne morale de droit privé ou de droit public. La procédure d'expropriation est régie par le Code de l'expropriation ( décrets 77-392 et 77-397 du 28 mars 1977 ). 

 

 

 

Cliquez la lettre recherchée

 

 
 

 

 

Page  en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme | La bibliographie | L'examen


 


 
 
Cette page a été mise à jour le 27/06/15

 

Copyright © 2007 by KEROURIO