GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Le référentiel  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2015  

 
Dicotour
 

G

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiel
  Bibliographies

  "Dicotour"
Les mots de la Géographie du Tourisme

 

Gamme :

C'est l'ensemble des produits et des services liés entre eux en raison du type de satisfaction qu'ils apportent. Ces satisfactions étant identique sou très proches, elles s'apprécient en fonction de leur nombre (largeur), des variations à partir d'un même produit (ligne ou profondeur), de l'homogénéité des différentes sirotes de produits (cohérence).



Garantie :

Qualifie une prestation ayant éventuellement fait l'objet d'une réservation et que le prestataire s'engage à fournir. Par exemple : garantie neige remboursement de la valeur de la prestation achetée en cas de manque de neige.

 

Garrigue :

C'est une formation végétale basse et discontinue caractéristique des sols calcaires en milieu méditerranéen. Elle se substitue souvent à la forêt détruite par le feu.

La Garrigue ( Wikipédia, l’encyclopédie libre)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Garrigue 

La Garrigue ( La Domitienne )
http://www.domitienne.com/garrigue/garrigue.htm

 


Géographie : 

Au sens étymologique c’est la description et la représentation de la Terre. La Géographie partage avec la cartographie la mission de décrire et de représenter la surface de la Terre.

La géographie moderne est issue  du besoin de connaissance d’un monde qui , au XIXe siècle, est entré tout entier dans l’horizon politique et économique des pays européens .En même temps que les grandes puissances percevaient la nécessité de conquérir  et de dominer des espaces nouveaux pour garder leur rang, des sociétés de Géographie étaient fondées presque aux mêmes dates à Londres, Saint Petersbourg, Paris, Berlin. Cette naissance de la géographie moderne s’intègre au mouvement scientifique rationaliste .la notion de causalité y prend une place essentielle et inspire des théories interprétatives qui seront remises en question au début du XXe siècle : le déterminisme, le racisme issu de l’école géographique allemande. En France Elisée reclus , à partir des récits des voyageurs, élabore la première «Géographie universelle »  en langue française, en faisant ses recherches explicatives pour une large part sur l’observation des structures sociales .Mais c’es Paul Vidal de La Blache qui est considéré comme le fondateur de l’École géographique universitaire française , née de l’intérêt porté par les historiens à la connaissance du milieu géographique comme facteur d’explication des grandes permanences et des «  accidents » de l’Histoire .De nombreux géographes célèbre appartiennent à ce mouvement : Henri Raulig, Raoul Blanchard, Albert Demangeon, Emmanuel de Martonne, Jules Sion, Max Sorre, … 

L’objet en est la vie des groupes humains dans leur habitacle représenté par le milieu; suivant les civilisations et leurs niveaux, celui-ci est en majeure partie œuvre de nature  ou, au contraire création continue , des générations d’occupants. La méthode consiste à décrire et à expliquer, en recourant à toutes les sciences qui peuvent apporter des lumières à l’interprétation des circonstances localisables de la condition humaine. Le moyen d’expression est la description d’un espace particulier , description raisonnée , ordonnée et articulée suivant les variantes de cet espace  et qui appelle comme mode de figuration concrète, l’utilisation et l’élaboration de cartes générales et thématiques .

La Géographie ( Encyclopédie scientifique en ligne)
http://www.techno-science.net/?onglet=glossaire&definition=2605 

La Géographie ( Wikipédia, l’encyclopédie libre)
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9ographie

 

Géoparc :

Label créé sous les auspices de l’UNESCO .le Réseau mondial des géoparcs nationaux existe depuis 2004. Il compte à ce jour 56 sites répartis dans 17 pays. Le Réseau rassemble des sites aussi divers que l’île de Langkawi (Malaisie), qui présente la plus vieille formation rocheuse du pays ; la forêt pétrifiée de l’île de Lesvos (Grèce) ou encore le site de Vulkaneifel (Allemagne), remarquable pour ses cratères volcaniques. Les sites de Zigong  et de Longshuan (Chine) et celui d’Adamello-Brenta (Italie) sont les derniers à avoir rejoint le Réseau. Pour obtenir le label géoparc, les sites doivent présenter un patrimoine géologique conséquent, être dotés d’une solide structure de gestion et d’une stratégie de développement économique, s’appuyant notamment sur le tourisme durable. Chaque candidature est examinée par une équipe d’experts mandatée par l’UNESCO, qui se rend sur le site afin de déterminer s’il répond aux critères requis pour obtenir le label.

 

Géopolitique :

C’est la science  humaine qui étudie les rapports entre politique et espace. Elle diffère de la géographie politique qui correspond à une description statique des états du Monde à un moment donné. Le terme est utilisé pour la première fois  sous la plume de Rudolf Kjellen dans un ouvrage publié en 1905 «Stormaktema». La géopolitique y est définie comme: «la science de l’état comme organisme géographique  ou comme entité dans l’espace: c’est-à-dire l’état comme pays, territoire, domaine ou, plus caractéristique, comme règne. Comme science politique elle observe  fermement l’unité étatique et veut contribuer  à la compréhension de la nature de l’état». Le terme reprend des éléments déjà énoncés par le géographe allemand Friedrich Ratzl qui étudie les interactions  entre état et géographie  dans son ouvrage «Politische Geographie oder die Geographie der Staten des Verkehrs und des Krieges». «La géopolitique est l’étude de la volonté de puissance appliquée aux situations de la géographie physique et humaine » (A. Chauprade). Elle permet l’analyse des faits internationaux à travers la compréhension des intentions des responsables internationaux, des relations entre peuples et entre états.

La géopolitique ou le désir de comprendre : "Qui veut quoi ? Avec qui ? Comment ? Et pourquoi ?" de François Thual
http://www.ac-rennes.fr/pedagogie/hist_geo/ResPeda/Geopolitique/definition.htm

La Géopolitique (Wikipédia, l’encyclopédie libre)
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9opolitique

Géopolitique du Pacifique Cours de géopolitique d'Alain Lizellmann (ISC - École pratique des Hautes Études / Sciences historiques et philologiques)
http://www.stratisc.org/geopol/cours_lizellmann_1.html

 

Géotourisme :

Néologisme récent. Le terme revêt deux significations distinctes : 

1-La National Geographic Society définit ainsi le géotourisme: «tourism that sustains or enhances the geographical character of a place - its environment, culture, aesthetics, heritage, and well-being of its residents», c’est à dire  tourisme qui soutient et met en valeur le caractère géographique d'un lieu, son environnement, sa culture, son esthétisme, son patrimoine et le bien-être de ses habitants. Le Géotourisme englobe donc les principes de développement durable et la protection des caractéristiques locales de la destination ainsi que les bénéfices qu’ils peuvent apporter aux visiteurs comme aux résidants. Il adopte également le précepte de l’écotourisme selon lequel le tourisme fait la promotion de la conservation de la nature. Géotourisme est ici synonyme de tourisme de développement durable . Jusqu'ici (2009), 13 destinations ont signées la charte du géotourisme soient: Montréal, Yellowstone, the Central Cascades (Oregon, Washington), Crown of the Continent (l'Alberta, la Colombie-Britannique, et le Montana), le Guatemala, le Désert de Sonora (Arizona), la Roumanie, la Norvège, le Honduras, le Pérou, Baja California, le Rhode Island ainsi que le Vermont et les Appalaches.

2-«un ensemble de pratiques, d’infrastructures et de produits visant à promouvoir les sciences de la Terre par le tourisme»(E. Reynard). Le géotourisme peut alors être défini comme une activité spécialisée qui consiste à s'intéresser aux aspects géologiques et géomorphologiques des paysages et régions visitées. L’Unesco veut développer ce type de tourisme dans les sites géologiques en développant un réseau de “géoparcs” dans le monde.



Gestion de services publics :

 

Les collectivités locales gèrent des services publics qui peuvent être de nature touristique. Elles sont libres d'organiser cette gestion selon les modalités qu'elles choisissent. Elles effectuent " en régie " une gestion directe de leurs services publics qu'elles confient à leur propres services. Elles adoptent une politique de gestion déléguée en confiant à un partenaire extérieur, par contrat, la gestion d'un service public ou d'un travail public il peut s'agir de divers contrats nommés ou innommés d'une concession, d'un affermage ou d'un marché d'entreprise de travaux publics. Elles sont également libres de créer une société d'économie mixte à laquelle elles confient un mandat pour gérer tel ou tel service ou partie de service public, ce qui ne constitue qu'une modalité de la gestion déléguée.

 



Gîte :

 

Hébergement de loisirs équipé pour la location et comportant la possibilité d'y préparer des repas.

 

 

 

Gîte communal :

 

Gîte aménagé ou créé par une collectivité locale, et loué pour une fin de semaine ou pour une ou plusieurs semaines.

 

 

 

Gîte d'enfants :

 

Gîte rural, spécialement aménagé pour accueillir des enfants dans des familles rurales agréées, pendant les périodes de vacances scolaires.

 

 



Gîte d'étape :

 

Hébergement collectif, de type simple, disponible en priorité pour des randonneurs non motorisés, proposé à l'unité nuitée et situé sur un itinéraire de randonnée.

 

 



Gîte équestre :

 

Gîte rural classique mais dont le propriétaire possède un ou plusieurs chevaux de selle mis à la disposition des vacanciers dans le cadre d'une société hippique (circulaire du 25 février 1972 ).

 

 

 

Gîte familial : cf. Village de gîtes.

 



Gîtes groupés :

 

Gîtes communaux groupés en petits nombre ( par exemple en petit lotissement). Circulaire D.A.R.S. C 74 -5076 du 10 octobre 1974.

 

 

 

Gîte rural :

 

Gîte situé en espace rural, aménagé ou créé par un particulier et loué pour une fin de semaine ou pour une ou plusieurs semaines. Ce sont des maisons ou des logements indépendants le plus souvent situé dans une ferme ou dans un village .On peut les louer en toute saison pour une ou plusieurs semaines ou même pour un week-end. Répartis sur l’ensemble du territoire français les gîtes ruraux sont au nombre de 39 000 pour les gîtes agréés Gîtes de France auxquels il faut ajouter de nombreux gîtes indépendants loués directement par leurs propriétaires .




Gîte de France :

 

Gîte répondant aux critères d'une "charte de qualité " établie par la Fédération Nationale des gîtes de France. Circulaire D. A. R. S. C 74-5076 du 11 octobre 1974. Appellation donnée à un gîte rural ou communal dont le propriétaire adhère à la Charte des Gîtes Ruraux de France. La fédération des Gîtes de France est une association qui fédère les relais départementaux des gîtes auxquels sont affiliés les adhérents pratiquant le tourisme rural sous cette marque .L’association regroupe 32000 propriétaires. Le premier gîte rural a été créé en 1951 chez Lucien Roche à La Javie ( Alpes de haute-Provence ) à l'initiative du sénateur Émile Aubert .La Fédération Nationale des Gîtes de France a été créée en 1955 sous le double patronage du ministère de l'Agriculture et du Secrétariat d'État au Tourisme avec pour objectif de proposer des vacances de qualité accessibles à tous et de sauvegarder le patrimoine rural bâti. Les Gîtes de France proposent 6 types d'accueil en milieu rural  répondant à des normes de qualité précises garanties de façon contractuelle par la signature de chartes .On dénombre aujourd'hui : 43000 gîtes ruraux ( dont 370 gîtes de pêche, 720 gîtes de neige, 200 gîtes accessibles aux handicapés, 250 gîtes Panda), 1600 gîtes d'étapes, 360 gîtes d'enfants, 250 hébergements gîtes et cheval, 22500 chambres d'hôtes et 950 campings .

 

Gîtes de France
http://www.gites-de-france.com/fr/gites_ruraux



Gîte équestre :

 

Ce sont des gîtes ruraux classiques mais dont les propriétaires possèdent un ou plusieurs chevaux de selle mis à la disposition des vacanciers dans le cadre d’une société hippique selon les termes de la circulaire du 25 février 1972.

 



Gîte Panda :

 

Forme d'hébergement rural labellisé par Gîtes de France. C'est un gîte rural répondant aux critères définis par W.W.F et présentant des particularités en termes d'aménagement, de localisation, d'équipements propres à recevoir des clientèles amateurs de Nature.

 

Gîtes Panda
http://www.wwf.fr/campagnes/sejours_gites_panda



Gîte touristique :

 

Gîte aménagé par des ruraux autres qu'exploitants agricoles, communes, syndicats de communes, SICA ou par des citadins propriétaires de maisons rurales. Même circulaire que pour les Gîtes de France.

 



Golf :

 

Activité sportive pratiquée sur un parcours aménagé et avec un matériel de golf, conformément à la définition de la Fédération sportive concernée et à la réglementation en vigueur.

 



G.R :

 

Label octroyé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre (F.F.R.P.). Le G.R ou Itinéraire de Grande Randonnée est un itinéraire conçu par la FFRP-CNSGR qui permet de traverser en plusieurs jours une région ( exemple : le G.R 20 en Corse ), un massif ( exemple : le G.R 54 autour des Écrins ), voire des pays entiers (exemple: le G.R 5 des Pays-Bas à la Méditerranée ).Le G.R est conçu et homologué par la FFRP. Il est balisé en blanc et rouge et porte un numéro. Les critères à observer pour la création de G.R : - présenter un intérêt soutenu (culturel, sportif , paysager, botanique , etc…) qui justifie sa création, - offrir un moyen de transport régulier pour accéder à la région et en repartir, - proposer un réseau d'hébergement suffisamment nombreux (toutes les 5 ou 6 heures de marche ) et variés ( gîtes d'étapes , chambres d'hôtes, hôtel, camping, …). Il sont situés à proximité immédiate de l'itinéraire (moins d'1/2 heure de marche ).

 

Sentier de grande randonnée ( Encyclopédie libre Wikipedia)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Sentier_de_grande_randonn%C3%A9e 

Fédération française de randonnée pédestre ( FFRP)
http://www.ffrandonnee.fr/


 

Gradient thermique : 

C’est le taux de variation d’un élément météorologique, ici la température, en fonction de la distance.
 

 

Gradient thermique adiabatique ( ou altitudinal ) : 

C’est la variation (gradient) de la température de l’air avec l’altitude. Elle ne dépend que de la pression atmosphérique. Dans le sens vertical, le gradient de température s’exprime en °C pour une dénivellation de 100 m. Le gradient moyen pour le globe est d’environ 0,6°C pour 100 m.
 



G.R de Pays :

 

Label octroyé par la Fédération Française de Randonnée Pédestre ( F.F.R.P.). Le G.R de Pays est un itinéraire conçu généralement en boucle qui permet en plusieurs jours de faire le tour d'un pays d'accueil touristique, d'une vallée, d'un parc naturel ou de tout autre territoire rendu solidaire par ses hommes, sa culture, son patrimoine . Le G.R de Pays est conçu et homologué par la FFRP. Il est balisé en jaune et rouge et porte un nom (Tours dans le Haut- Verdon, Tours du Pays d'Auge , etc… ).

 

 

 

Grand site :

 

Sont considérés comme " Grand site " ou " Grand monument" , les espaces naturels ou architecturaux protégés à grande notoriété et à la fréquentation touristique importante tout au long de l'année ( au moins 300000 visiteurs par an ) .

 

Les Opérations « grand site » (OGS) ( Ministère de l’écologie …)
http://www.ecologie.gouv.fr/article.php3?id_article=3625 

Qu’est-ce qu'un Grand Site de France ? ( Navacelles Grand Site)
http://www.navacelles.com/versN/OGS.html

 


 


Groupe :

 

Ensemble de personnes faisant l'objet d'une transaction collective.

 

 



Groupement de prestataires :

 

Ensemble de prestataires de services, éventuellement situés sur un même territoire géographique ou dont l'activité présente des caractéristiques communes , qui réunissent des moyens pour engager collectivement des opérations de promotion, d'édition et éventuellement de commercialisation.

 

 



Guest - house : cf. Chambre d'hôte.

 

 



Guide :

 

Ouvrage qui contient des renseignements classés sur des sujets utiles aux touristes.

 

 



Guide - interprète :  

Personne capable de guider les touristes, de leur faire découvrir les curiosités d'un site ou d'un monument et d'assurer le commentaire lors des visites de musées. Une bonne connaissance de langue (s) étrangère (s) est nécessaire. Elle peut travailler à titre indépendant ou être employée par un Office de tourisme, une agence de voyage, etc... 

Guide interprète ( Studyrama)
http://www.studyrama.com/article.php3?id_article=1366

Guide interprète (Fiche métiers, CIDJ)
http://www.cidj.com/Viewdoc.aspx?docid=441&catid=1 

Guide interprète conférencier (Réglementation, Ministère du tourisme)
http://www.tourisme.equipement.gouv.fr/fr/navd/mediatheque/centre_doc/guide.jsp

 

 

 

 

 

 

Cliquez la lettre recherchée

 

 
 

 

 

Page  en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme | La bibliographie | L'examen


 


 
 
Cette page a été mise à jour le 27/06/15

 

Copyright © 2007 by KEROURIO