GÉOTOURISME

Le site de la Géographie touristique en France et dans le Monde

Le Tourisme en France

  Le Tourisme dans le Monde

 La bibliographie

Le dictionnaire

 

Les lexiques

Les annales

Les cours en ligne

Le référentiel  

L'examen

La méthodologie

La vie scolaire

Le sujet de la session 2015  

 
Dicotour
 

M

   
   
   
   
   
   
   
   
   
   
 
 

 Plan du site
 Index
 Dictionnaire
 Lexiques
 Méthodologie
 Thèmes
 Destinations
 Référentiel
  Bibliographies

  "Dicotour"
Les mots de la Géographie du Tourisme

 

Maison de la France :

Née en janvier 1987 à l’initiative de J.J. Descamps , secrétaire d’État au Tourisme , Maison de la France rassemble les fonctions d’information et de promotion touristique antérieurement gérées par la D.I.T , l’A.N.I.T et "  Bienvenue France " . Sa mission est d’assurer la promotion du tourisme français en France et à l’étranger. Ses activités sont regroupées en trois catégories : - un service d’information sur les produits français , - une mission de conseil et d’information sur les marchés , - des actions de promotion à l’étranger .C’est un groupement d’intérêt économique ( G.I.E ) regroupant 700 adhérents parmi lesquels la quasi-totalité des acteurs touristiques prospectant les clientèles étrangères et un grand nombre de collectivités territoriales ( la totalité des régions , un bon tiers des départements et de nombreux Offices de Tourisme). 


Maison familiale de vacances :

Établissement sans but lucratif dont l'organisation permet à plusieurs familles simultanément de prendre leurs vacances en évitant la séparation des parents et des enfants, dans des conditions adaptées à leurs besoins grâce à des services collectifs appropriés. Cet établissement, destiné à des familles ayant un niveau de vie réduit, doit, tout en assurant à ses hôtes des conditions de séjour satisfaisantes, demander des prix de journée notablement inférieurs à ceux des hôtels ou pensions de famille voisins offrant à leur clientèle des avantages comparables, compte tenu des services collectifs mis par les maisons familiales de vacances à la disposition des familles qu'elles accueillent. ( Arrêté interministériel du 4 avril 1958 ).

 

Maître d'oeuvre :

Dans une opération immobilière , le maître d'oeuvre est celui qui reçoit du maître d'ouvrage la commande de l'ouvrage à réaliser , pour un prix convenu , qui fait son affaire de son exécution ( sa " mise ouvre " ) , qui coordonne éventuellement les travaux entre les différents entreprises spécialisées  sous-traitantes . Son travail prend fin à la livraison de l'ouvrage  .

 

Maître d'ouvrage :

Dans une opération immobilière , le maître d'ouvrage est celui qui passe commande de l'ouvrage , qui en assure la commercialisation , qui en supporte les risques et en perçoit les profits. C'est lui qui choisit le ( ou les ) maître ( s ) d 'oeuvre .



Maîtrise d'ouvrage publique :

Le maître d'ouvrage est la personne pour laquelle l'ouvrage est construit. Il lui appartient de prendre la décision initiale de faire réaliser l'ouvrage et d'arrêter les orientations essentielles aux différentes phases de cette réalisation. Les attributions du maître d'ouvrage sont essentielles car il est responsable principal de l'ouvrage et remplit dans ce rôle une fonction d'intérêt général dont il ne peut se démettre. Cette responsabilité recouvre la faisabilité et l'opportunité de l'opération, la détermination de sa localisation, la définition du programme, la détermination de l'enveloppe financière prévisionnelle, le financement, le choix du processus selon lequel l'ouvrage sera réalisé, la passation des contrats d'études et de travaux avec les maîtres d'oeuvre et entrepreneurs préalablement choisis et la gestion, en particulier comptable, de ces contrats, la passation et la gestion des contrats d'assurance et de contrôle technique, la réception de l'ouvrage.
 


Manège :

 

Aire couverte pour l'enseignement et la pratique de l'équitation.

 

 

Mangroves :

Groupement végétaux qui croissent le long des côtes marines et tropicales, des lagunes saumâtres ou qui bordent certains estuaires fluviaux. Deux familles d’arbres : les Rhizophoracées et les Sonneratiacées, les caractérisent. Ces arbres enfoncent leurs racines dans une vase noire  et n’y trouvent pas l’oxygène nécessaires à leur respiration. Ils forment alors des racines respiratoires (pneumatophores) verticales, dressées au dessus de l’eau comme des petits pieux. Le tronc émet aussi de nombreuses racines adventives, ramifiées qui forment un système d’échasses, très efficace sur un solo mouvant .

La mangrove : une forêt tropicale particulière, à l'origine d'une biodiversité remarquable
http://www.palais-portedoree.org/pages/page_id18974_u1l2.htm

La flore de la mangrove (Académie de Martinique)
http://www-peda.ac-martinique.fr/svt/flor5.shtml

 


Maquis :

Le terme est issu du corse : " macchia" . Il désigne une formation végétale , essentiellement arbustive ou buissonnante , se développant sur des substrats siliceux dans des régions de climat méditerranéen .
 

Marketing :
(Forme française : Mercatique )

Discipline ayant pour finalité la connaissance, l'action et l'évaluation des interactions consommateurs/marché/entreprises/environnement.

 

Marées  :

On désigne par le terme de « marée » le mouvement périodique d’élévation et d’abaissement du niveau de la mer de part et d’autre du zéro des cartes topographiques. Ce phénomène a une origine astronomique. Il résulte de l’attraction combinée de la lune et du soleil sur la terre (marées de vive eau). Les attractions se conjuguent quand les trois corps sont alignés  et les attractions sont contrariées quand l’ace Lune-Terre  est perpendiculaire à l’axe Terre-Soleil  (marées de morte-eau).Des facteurs géographiques peuvent aussi influer sur la propagation de la marée astronomique, par ailleurs les ondes de marée peuvent interférer entre elles .Les marées engendrent des courants superficiels rapides et dangereux tel le Fromveur entre l’île de Molène et l’île d’Ouessant en Bretagne  dont la vitesse peut atteindre 10 nœuds.


Marina :

 

Port de plaisance directement intégré dans un vaste ensemble immobilier ayant vocation à héberger des touristes et des plaisanciers et dont la capacité d'accueil atteint souvent plusieurs milliers de lits. Bien abrité , la marina bénéficie généralement de vastes espaces à vocation technique et commerciale . D'accès réglementé par terre et par Mer , la marina est une enclave fermée réservée à une clientèle aisée , souvent internationale . La marina est un véritable pôle touristique littoral construit selon une stratégie simple : " un anneau , un studio " ). Les marinas sont nombreuses sur le littoral français , en particulier sur le lido languedocien ( Port-Camargue , qui avec 4436 places à flot réparties sur 70 hectares de plan d'eau , est le plus grand port de plaisance d' Europe ( cf. : LOZATO-GIOTARD J.P , 1993, op.cit. , " Structure spatiale d'une marina : mononucléarité , unipolarité et enclavement ", fig. 45, p. 154 et BERNARD N. , 2000, op.cit. , " Les principaux types de port de plaisance " , fig. 5 , p. 27 et " Port-Camargue " , fig. 9, p. 34  ).

 



M.A.R.N.U : Modalités d 'Application du Règlement National d ' Urbanisme .

 

L'élaboration des M.A.R.N.U sert de cadre d'orientation minimal à la gestion du règlement national d'urbanisme dans les communes qui ne se sont pas dotées de POS. C'est un document simple qui distingue les zones d'habitat ou d'activité parmi les terrains desservis par les réseaux, et les zones agricoles ou naturelles à préserver. Ce document, défini par l'article L.1 du code de l'urbanisme, non opposable aux tiers, sert de référence aux élus pour émettre leur avis sur l'autorisation de la construction.

 


Marque :

 

Ce terme est plus approprié que celui , plus fréquemment utilisé , de label . Une marque est créée sur le principe d'un accord librement consenti entre un certain nombre de professionnels qui décident entre eux des modalités de fonctionnement et de critères de qualité. Le terme de " label " fait référence à une appellation attribuée par un contrôle externe sous la surveillance d'une administration .

 


 

M.I.A.C.A :

 

Mission Interministérielle d’Aménagement de la Côte Aquitaine


 


M.I.A.L.R :

 

Mission Interministérielle d’Aménagement du Littoral Languedocien



 

Micro état :

C’est un entité territoriale souveraine mais , qui par la faiblesse de sa superficie , de sa population ou de ses ressources économiques peut éprouver  des difficultés à exercer pleinement ses prérogatives d’état souverain. C’est la décolonisation qui a multiplié le nombre des micro états.

 

Minorité :

Dans un état ce sont des personnes qui se différencient par l’ethnie , la langue , la religion , la culture , le comportement , … de la majorité de la population de cet état. Ces groupes peuvent faire l’objet de mesures discriminatoires ( et / ou vexatoires ) de la part du groupe dominant de l’état considéré .

 

Mise en tourisme (cf.- Touristification) :

Le terme désigne un processus de développement touristique  planifié, volontariste d'un espace. Il s'oppose au terme de touristification qui tend à désigner a contrario un processus de développement touristique spontané ( J.M DEWAILLY, p. 31 in AMIROU et alii, 2005 ).


 

Mitage :

Diffusion anarchique des équipements ou des hébergements touristique dans l’espace rural au détriment de l’espace agricole ou naturel.

 

 

Mobilier urbain :

 

Ce sont des objets légers, mais non mobiles destinés à la commodité et au confort extérieur des habitants d'une ville .

 


Montagne :

 

C'est une partie en relief de l'écorce terrestre à versants pentus et occupant une superficie minimale de plusieurs kilomètres carrés. C’est une région de haute ou de moyenne altitude .Une première classification tient compte de l’altitude : moyennes montagnes entre 800 et 2000-2500 mètres et hautes montagnes au dessus de 2500 mètres .L’opposition repose sur des seuils  climatiques et biogéographiques : les moyennes montagnes sont forestières , couvertes de pâturages, enneigées seulement en hiver .Les hautes montagnes sont couronnées de glaciers et de neiges permanentes avec , au dessus des pâturages d’été , des espaces nus de rocs et d’éboulis dominant les glaciers et les névés .Les altitudes critiques marquant le passage d’un étage bioclimatique à un autre   varient avec la latitude : elles s’abaissent dans les hautes latitudes (montagnes scandinaves et Islande ), elles s’élèvent aux basses latitudes  (montagnes andines , montagnes d’Afrique orientale ).Une seconde classification procède de l’histoire géologique des montagnes .la distinction principale est celle qui oppose les «  vieilles montagnes » aux «  montagnes jeunes » .Les premières sont des ensembles érigées à de hautes altitudes  au cours de périodes géologiques anciennes : en Europe montagnes calédoniennes et hercyniennes durant l’ère Primaire .Elles n’ont d’importance actuelle que dans la mesure où elles ont été «  rajeunies » par des mouvements tectoniques  récents. Ce sont des montagnes aux formes lourdes ,k aux sommets arrondis , entaillées par des vallées étroites , coupées par des bassins intérieurs dus aux effondrements parfois frangées ou couronnées par des édifices volcaniques ( en France les Vosges et le Massif Central ) .Les montagnes jeunes sont l’œuvre de plissements récents , d’âge tertiaire ou quaternaire ; certaines continuent à se former à l’heure actuelle .Elles sont plus élevées que les vieilles montagnes .Les Alpes et le système alpin ( Pyrénées , Carpates , chaînes atlasiques ) culminent à 4807  mètres .Leurs formes sont beaucoup plus aigues, les glaciers contribuent à les ciseler en arêtes  et en pyramides .Les montagnes sont des domaines climatiques particuliers  .Elles reçoivent d’importantes quantités de précipitations  sur leurs pentes orientées face aux vents humides : en Europe , les vents d’ouest .En revanche , en jouant le rôle d’écran , elles privent d’humidité leur arrière-pays .Dans l’histoire de l’occupation humaine, les montagnes ont souvent fait figure d’obstacle et joué le rôle de frontières naturelles de façon plus ou moins efficace. Elles ont aussi joué le rôle de refuges en période d’insécurité .


 

 

Monument :

 

Du latin "monere"  : ce qui interpelle la mémoire . Le monument est un objet construit par une communauté pour se remémorer des personnes, des événements, des rites. Le monument historique est constitué a posteriori, dans une société qui attribue une valeur particulière au temps et exige la conservation de ces témoins de l'histoire. Cette notion s'est élaborée progressivement dans la société occidentale à partir du XVe siècle ( voir ci-dessous )

 


Monument historique
:

 

La loi du 31 décembre 1913 a pour but de protéger les immeubles et les objets qui présentent du point de vue de l'histoire, de l'art et de l'archéologie un intérêt certain. Elle s'applique essentiellement à des immeubles isolés qu'il convient de protéger ( les quartiers anciens composant un site urbain font l'objet des dispositions prévues par les secteurs sauvegardés de la loi Malraux de 1962 ). La loi de 1913 , toujours en vigueur, prévoit trois procédures : l’inscription sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, le classement parmi les monuments historiques, l'expropriation pour cause d'utilité publique.

 

Le Centre des monuments nationaux
http://www.monuments-nationaux.fr/ 

Les bases de données de l'Inventaire général ( Ministère de la Culture)
http://www.culture.gouv.fr/culture/inventai/inventai/bdd.htm




Motel de Tourisme :

 

Établissement commercial d'hébergement classé, situé à proximité d'un axe routier, hors d'une agglomération ou à sa périphérie et qui loue des chambres ou des appartements meublés à une clientèle généralement composée par des automobilistes de passage il comporte des unités de logement isolées sous forme de pavillons ou groupées en un lotissement de plain-pied, indépendantes et dotées chacune d'une installation sanitaire complète. Un garage ou des abris à voiture se trouvent à proximité immédiate des chambres offertes à la clientèle. L'exploitation d'un tel établissement est généralement permanente ( Arrêté du 27 mars 1973 ).

 


Motonautisme :

 

Activité sportive utilisant un ( des ) bateau ( x ) à moteur permettant des évolutions rapides sur l'eau, conformément à la définition sportive concernée et à la réglementation en vigueur.

 


Motor home :
cf. auto caravane.

 

Mouillage sur bouées   :

 

Équipements légers constitués de bouées d'amarrage et disposé dans un port de plaisance de manière à obtenir les plus rationnelles et les meilleures densités de stationnement ( jusqu'à 40 bateaux à l'hectare ). Ce système permet d'accueillir à moindres frais des navires de plaisance souvent de dimensions réduites . Ces structures étant amovibles , elles sont fréquemment démontées lors de la mauvaise saison quand les navires restent à terre . Des mouillages sur bouées " sauvages " sont aussi attestés sur le littoral. Ils sont , par nature, difficiles à dénombrer , mais particulièrement fréquents dans certains secteurs , comme en Bretagne .


 

Mousson :

Les premiers navigateurs européens en Chine et en Inde furent frappés par le renversement saisonnier du temps : l’hiver le vent souffle de terre porteur de sécheresse et de froid  et l’été : « l’Asie souffle», au contraire ,l’air océanique chaud et humide envahit le continent, c’est la mousson d’été, « L’Asie aspire».La première théorie visant à expliquer les mécanismes de la mousson fut émise par Halley dès 1686 .La saison d’été est celle de la mousson par excellence. Elle est caractérisée par l’arrivée sur le continent d’un flux équatorial, chaud et humide. Les volumes des pluies de mousson sont très variables :4 mois dans le Pendjab avec 50 jours de pluie,6 mois à Calcutta ou à Madras,7 à 8 mois à Saigon avec 150 jours de pluie. Le mécanisme essentiel de la mousson consiste dans le déplacement de la masse d’air équatoriale, centrée l’hiver vers 10°C de latitude sud , elle remonte  l’été jusqu’au 30e parallèle. Simultanément l’air polaire se trouve décalé, vers les hautes latitudes pendant l’été, alors que l’hiver il s’avance jusqu’au Tropique .

Qu’est ce que la mousson ? ( Météo France)
http://www.meteofrance.com/FR/actus/dossier/archives/mousson/dos.htm 

La mousson ( Météo France)
http://www.meteofrance.com/FR/glossaire/designation/126_initie_view.jsp

 


Multipropriété ( ou "  time-sharing " ) :

 

Achat à un promoteur spécialisé d’une unité de temps (une semaine en général ) sur une période déterminée à l’avance dans un appartement que l’acquéreur peut revendre, louer ou même parfois échanger avec un autre logement appartenant au même groupe immobilier (ex. : Pierre et Vacances).

 

 

 

 

 

 

Cliquez la lettre recherchée

 

 
 

 

 

Page  en plein écran
( appuyez sur Alt + F4 pour sortir de la fenêtre  ) 

 

 


 

Accueil  |  Pourquoi un site ?  |  Le Tourisme en France  |  Le Tourisme dans le Monde | Le dictionnaire du Tourisme | La bibliographie | L'examen


 


 


 
Cette page a été mise à jour le 27/06/15

Copyright © 2007 by KEROURIO